Poésie et religions… malgré la pluie et les désenchantements…

« Ce fut une belle journée, malgré la pluie, malgré les désenchantements de l’actualité,  peut-être parce qu’il suffisait de parler de « poésie et de religion », parce qu’il fallait oser, en ces temps moroses, critiques et sottement laïcards, mettre à la disposition du public cette orgie de livres qui parlaient de foi, de démarche personnelle, de sens, de spiritualité… ”

Patrice Obert, Vice président

Salon_Ecritures_et_Spiritualités-03[1] Salon_Ecritures_et_Spiritualités-10_(Franck_Lalou)[1] Salon_Ecritures_et_Spiritualités-21[1]Salon_Ecritures_et_Spiritualités-22[1]

Le salon a été une belle réussite.. 95 auteurs étaient présents pour signer leurs ouvrages et rencontrer leurs lecteurs, la table ronde a eu aussi un très beau succès et même un livre d’or conserve la mémoire de ces enthousiasmes..

Table ronde : Contribution de Gabriel Ringlet : Poésie et Religions. Gabriel Ringlet

 

livre d'or

photo salon généralewp2_20170304_013

Agnès Gueuret, Sous l’écorce des jours

Pourquoi j’ai écrit ce livre ?

      « Sous l’écorce des jours » est une suite de poèmes écrits au jour le jour, à la façon du pianiste qui, quotidiennement, s’exercice au clavier, ou encore du peintre qui reprend lui aussi chaque matin son pinceau, sa palette. Je pense que le poète à sa manière prête son corps au monde pour délivrer dans un langage le « chant » qui habite le monde. Aussi j’essaie de laisser mon regard voir quelque chose de l’espace qui tient en lui les choses, de laisser mon oreille entendre ce qui s’y murmure, s’y cache tel un secret. Dans l’accueil de ces résonances au plus profond de moi, je cherche à en tracer sur la page blanche un écho fidèle. Puis vient le temps d’oser les offrir à d’autres afin qu’ils puisent à leur tour les reprendre jusqu’au point de s’ouvrir eux aussi à cette « parole » partagée, entendue comme une réponse qui « rend présent » un « oublié » : cette  « certaine absence » lovée au cœur du jour. Telle peut être exprimée la raison  de ce livre.
Sous l'écorce des jours
 Extrait 
La lumière et le vent sur l’or du forsythia,
le violine des fleurs semées sur le prunus
et le feuillu du saule en balance dans l’air
se joignent ce matin au dialogue des merles.
L’oreille et le regard émerveillés recueillent
l’annonce de l’éclipse amorcée de l’hiver.
Le sang pulse soudain plus fort dans les artères ;
la vie revient, en ce printemps, renouvelée.
Le marcheur silencieux sur le chemin crayeux
accueille en lui cette heure attendue, désirée
bien qu’il sache en l’instant que rien ne peut ôter
l’impact de la souffrance aux jointures du monde.
Il choisit de se joindre à ceux-là qui ont su
au cœur des nuits garder l’espoir
                                                     d’une aube fraternelle.

 

Agnès Gueuret a publié plusieurs recueils de poésie aux Editions Le Corridor bleu
                L’Ombre du jour, Au prétexte d’osée, 2013
                Sous le figuier, À l’écoute de psaumes, 2014
              Les Jougs de Jérémie, 2016
Site : www.lecorridorbleu.fr

 

Dominique Bouffies, Le Proche-Inaccessible

Le Proche-Inaccessible, Dominique BOUFFIES
Pourquoi j’ai écrit ce livre ?
Le triptyque poétique écrit commencé dans l’éveil lumineux au Christ par la grâce, État de grâce, en passant par le témoignage d’une nouvelle naissance, âme visitée par l’Esprit de Vie et le Verbe de Dieu, L’homme revisité (corps central du triptyque), trouve sa forme d’achèvement et d’élargissement, dans ce troisième « tableau », Le Proche-Inaccessible, qui chante le « Oui » de lumière et de vérité, le « Oui » sans cesse renouvelé, la conscience aimée de la Présence Père, Fils et Esprit et des deux Fécondités : Dieu « Amour » proche et inaccessible Sagesse…

livre domin bouffies

En résumé
 
Dieu se cherche, Dieu se décrit et se dit dans le rassemblement  des mots,  la concision extrême, celle précédant le silence qui est toutes paroles rassemblées…
Trois mots envisagés pour n’en garder plus qu’un ; trois personnes divines pour un Dieu adoré ; poésie en synthèse d’âme et de cœur, poésie en synthèse de jours pour le Jour éternel… Unicité tournée vers l’Unique Parfait…
 
Le Proche-Inaccessible, poétique « verticale » tendue vers l’Incréé…
La forme provocante, anguleuse vient pour le maintien d’une lecture en éveil ; poésie « râpeuse », inhospitalière par ses coupes opérées…
Tiré de la préface de Arnaud Rocaboy (Diacre permanent) : « La poésie de Dominique BOUFFIES peut dérouter au premier abord… Elle heurte notre côté rationnel… Le poète nous ouvre un univers, né de son propre cheminement enraciné dans une foi vivante. Par pure générosité, il nous fait basculer non pas dans son monde, mais il nous ouvre un espace à nous approprier…Comme un cerf altéré cherche l’eau vive, mon âme te cherche, toi mon Dieu (Ps 41-42) : ce livre est une contribution joyeuse à cette recherche, une invitation à découvrir en soi sa propre source jaillissante pour la vie éternelle (Jn 4, 14). »
Extraits
 
Tiré de « Chariot d’immortalité » :
Chariot d’immortalité
simple métamorphose
lenteur gracieuse
corps flexueux
de l’âme soulevée
fraîche intuition de l’être
beauté fluide de Dieu.
Sous le torrent vaincu
de la mortelle étreinte
les chairs ensoleillées
les cœurs
au Souffle formés.
Parois de l’Invisible
déchirées du Vivant
rencontre saturée
de la conscience au Vrai
la brûlure au divin
s’achève dans la grâce
voûte de jasmin
arc-boutée au ciel…
Tiré de « Course de la Flamme ouvrante » :
 
Esprit
course de la Flamme ouvrante.
La voix de la Parole
franchit toutes montagnes
tous les temps
comble les vallées
les coeurs
rafraîchit le désert
désaltère
nos corps arrêtés.
La Vérité renverse
 tout l’univers pensé
penché
forteresses invisibles
de la fixité…
Tiré de « L’Aimé Proche Parfait » :
Paix
du Proche Parfait
chant de l’éternité
habit de l’âme à Dieu
hyménée sidéral
atemporel
des âmes-sœurs.
Mystère
Renversement des chairs
Dieu
l’Aimé Proche Parfait
le Cœur
versé de Paix.
 
Le Proche-Inaccessible, Dominique Bouffies (http://dbouffies.canalblog.com), Éditions Unicité, janvier 2016, ISBN 978-2-37355-091-7, 172 pages, 16 Euros.
 

Jean-Pierre Boulic. Ouessant sans fin

Ouessant sans fin

Pourquoi j’ai écrit ce livre ?

Ouessant sans fin, fruit d’un long compagnonnage avec l’île, souhaite donner en partage le goût d’un regard contemplatif sur la condition insulaire avec l’intuition qu’elle rejoint toujours celle de tout homme, de toute femme. Il s’agit aussi d’aller au-delà des apparences, de livrer une expérience, Petite musique d’île/Ce beau mystère d’être homme. Même de suggérer, voir, toucher les choses et recevoir en écho l’affirmation du Pape François : « La nature est pleine de mots d’amour » (Laudato si’). Face aux assauts de violence, aux excès ténébreux qui surgissent parfois des parages de l’île, vient alors le poème. Itinéraire spirituel, aussi éloge de la gratitude, avec des mots inattendus, il éveille une capacité à reconnaître les bienfaits de la création, ce premier don qui nous est fait ; il s’attache à discerner et mettre en lumière la tendresse du visage et la beauté en vérité d’un lieu sans détresse sans tristesse, incarnant ainsi le vers célèbre de Rainer Maria Rilke : « Être ici est splendeur ».

ouessant-sans-fin

Extraits

C’est un rien surgi à la frange
Des ciels et courants fous
Roche d’oiseaux et de couleurs
Une île sans âge sans arme
Comme le perce-neige
Sous la longue étole du vent.

L’île ruisselle de bruyères
D’un étonnant silence
Près des murs ou des haies
Où de brefs parterres de roses
Écoutent le bouche à oreille
De l’océan et des nuages.

Si haute si fière au ponant
Sur la paroi des horizons
Éprise d’être au monde
Il y a Ouessant
Et l’âme de sa patience
Sans angoisse au cœur de l’immense.

****

Tu auras fixé une île
De signes ensoleillés
Et de ferventes mouettes
Dans le livre sur la page.

Tu auras donné ton encre
Au souffle de l’océan
Qui rumine va et vient
Sans cesse au regard de l’homme.

Tu auras ouvert les yeux
Aux nuages au-dessus
Des lichens et des bruyères
À toute amarre du cœur.

Vois rien ne manque à ton île
Qui est aussi le royaume
De la parole où surgit
Ce qui demeure invisible.

 

Ouessant sans fin – Minihi Levenez Éditeur – 88 pages – 15 €
distribution : Minihi Levenez – 29800 TREFLEVENEZ

Jean-Pierre Boulic, né en 1944, vit en Finistère. Il a publié, depuis 1976, une vingtaine de recueils de poèmes (particulièrement aux Éditions La Part Commune et Minihi Levenez Éditeur) et écrit plusieurs livrets de cantates (notamment La Cantilène de Dom Mikael). L’ensemble de son œuvre a été distingué à plusieurs reprises.

Colette Nys-Mazure, toute en poésie….

Colette Nys-Mazure est avant tout poète. Elle a publié romans, nouvelles,
livres de jeunesse, essais à succès dont Célébration
du quotidien, Contes d’espérance, Tu n’es pas seul, Dieu au vif,
La vie poétique, j’y crois. Membre de l’Académie catholique de
France, elle collabore à différents journaux et revues, et travaille
volontiers avec des plasticiens ; elle aime écrire à propos de
l’oeuvre de peintres (Vallotton, le soleil ni la mort).
Elle a cette année particulière donné beaucoup de sa poésie au monde….
KONICA MINOLTA DIGITAL CAMERA
photo de Françoise Lison-Leroy.
La vie poétique, j’y crois, 
J’ai eu envie d’écrire La vie poétique, j’y crois parce que je souffre des idées toutes faites qui éloignent le grand public  de la poésie qui appartient à tous. J’avais envie de partager mon enthousiasme.
 Extrait “Je n’entrerai pas en poésie par la voie royale de la définition ni par les citations les plus justes.(…) Je préfère prendre mon élan à partir de deux expériences concrètes et recentes : dans une chambre d’agonie, dans un atelier de maçonnerie. Ici comme là, j’ai croisé, je le jure, la poésie en personne.”
Bayard, 2015, collection J’y crois
Cette obscure Clarté
” Aussi longtemps que je pourrai respirer, marcher — même avec
un déambulateur —, me passionner pour ce que je ne connais
pas, admirer au lieu de dénigrer et me réjouir sans posséder.
Aussi longtemps que je serai capable de remonter en enfance,
de savourer le monde par tous les sens et de rejoindre Dieu au
coeur du coeur, tout sera possible. J’inventerai ma vie. »
obscure clarté
et puis Colette a aussi publié ces belles Prières pour Tous les enfants, ce pain de la vie quotidienne…
colette couverture prières enfants