Christine d’Erceville, Le chant des oiseaux

Pourquoi j’ai écrit ce livre ?

Après la vague d’attentats qui endeuillèrent la France, la directrice de l’école de mes enfants invita chacun (parent et enfant) à réfléchir sur le sens de la liberté, et à en écrire quelques mots. Mes quelques mots sont devenus ce conte qui chante le respect de la liberté (et que Mizuho Fujisawa a très joliment illustré).

Au fil de l’écriture de ce conte, j’ai découvert que la liberté n’est pas ce qui s’arrête là où commence celle d’autrui, mais qu’elle commence par la libération d’autrui et à travers lui.

le-chant-des-oiseaux


 

Extrait 

« L’obscurité était totale lorsque le rossignol s’adressa aux habitants du chêne. De gros nuages gris masquaient la lune et les étoiles, et sous cette nuit opaque, personne ne chantait. L’oiseau brun et roux profita donc de ce silence pour faire sa déclaration. Elle fut brève, mais claire et nette. Voici : « Désormais, seuls les airs de rossignol seront admis sur l’arbre majestueux. Alors si vous voulez chanter, chantez rossignol ! » Un long murmure accueillit cette sentence, puis tout redevint silencieux, oui, parfaitement silencieux… jusqu’à ce qu’un pâle rayon de soleil traverse les nuages… »


 

Éléments biographiques

Après des études de philosophie et de lettres, Christine d’Erceville travaille dans la presse écrite et en radio. Elle est l’auteur de plusieurs livres pour les jeunes (romans, contes et BD). Elle a également écrit la mise en scène pour certains de ses contes, qui sont alors joués (essentiellement dans les écoles) par des acteurs professionnels.

Christine d’Erceville – Le chant des oiseaux. Illustrations : Mizuho Fujisawa. Salvator. 2016