Gaële de La Brosse – Brèves des chemins de Compostelle

Mot de l’auteur :

Depuis 33 ans que j’arpente les chemins de Saint-Jacques, je pense en connaître pas mal de recoins… et bon nombre de ses pèlerins. Au cours de mes pèlerinages, reportages, conférences et autres immersions dans le milieu jacquaire, j’ai eu le temps d’y sonder les cœurs et les esprits. J’y ai également collecté des histoires drôles ou insolites, des dictons, des proverbes, des chansons, des devinettes, des acrostiches, des anagrammes, des jeux de mots, des toponymes singuliers, des extraits de livres ou de journaux amusants, étonnants ou curieux. Quelques perles imprudemment postées sur Facebook ou sur Twitter sont également tombées dans mon escarcelle.

C’est ce cabinet de curiosités du pèlerin d’hier et d’aujourd’hui que je vous offre ici, dans l’humour et la bonne humeur. Et avec toute la tendresse que je porte à mes frères et sœurs en chemin ! J’espère que vous sentirez le doux parfum d’amitié fraternelle qui émane de ces pages, ancrée dans un cheminement commun – qui, lui, n’est pas bref, puisqu’il concerne la vie entière.

Extrait :

Lorsque j’ai effectué mon premier Camino francés en 1988, il n’y avait pas de gîte à Foncebadón. Notre guide (le « Bernès ») indiquait : « Abri possible dans une des maisons abandonnées. » En réalité, dans ce paysage désolé, difficile de trouver une toiture couvrant les quelques pans de murs écroulés. Un vrai village fantôme ! Cette vision apocalyptique était accentuée par un ciel d’orage et par l’allure des seuls habitants que nous rencontrâmes : deux gros chiens arborant des colliers à pointes, c’est-à-dire des colliers anti-loups. Cette région, expliquaient les guides, est en effet l’un des derniers refuges du Canis lupus signatus, nom savant du loup ibérique. Autant vous dire que notre nuit à la belle étoile fut plutôt agitée… À l’heure où je rédige ces lignes, soit exactement trente ans après ce pèlerinage, je lis dans le récit de Shirley MacLaine : « Les chiens de Foncebadón représentaient pour moi la seule vraie menace du chemin de Compostelle. J’étais terrifiée. » Mais c’est sans doute là le seul point commun que je partage avec l’actrice américaine !

Suzac Editions, mars 2019

Gaële de La Brosse – Le petit livre de la marche

Mot de l’auteur :

« Carte blanche sur le thème de la marche ! » : tel est le défi qui m’a été lancé par l’éditeur Marc Leboucher, un bel après-midi d’automne, alors que je humais le grand air des sentiers côtiers de Bretagne. Au premier abord, j’ai été un peu décontenancée par l’ampleur de la tâche et par ce sujet qui avait déjà fait couler beaucoup d’encre. Puis, au fur et à mesure de ma progression sur ce sentier, ont commencé à apparaître, les uns après les autres, des hommes et des femmes que j’ai croisés sur ma route au cours de mes nombreux voyages à pied et de trente années d’activités consacrées à ce thème. Il y avait, tout d’abord, des grands voyageurs (Sylvain Tesson, Jean-Louis Étienne, Bernard Ollivier, Olivier Lemire), côtoyés lors de festivals ou de salons et avec qui j’ai lié amitié. Ensuite, des pèlerins, avec qui j’ai sillonné les chemins ou réalisé des reportages (Édouard Cortès, Claire Colette, Céline Anaya Gautier). Dans un autre registre, ont émergé de mon souvenir des écrivains ou philosophes dont j’avais apprécié les livres (Olivier Bleys, Frédéric Gros) puis, en ordre dispersé, un sociologue (David Le Breton), un thérapeute (Michel Gallet) et un professeur de yoga (André Weill). Enfin ont pris place dans cette galerie personnelle trois religieux, également rencontrés au hasard de la vie (frère François Cassingena-Trévedy, frère Gilles Baudry, Thich Nhat Hanh).

Ces quinze personnes, aux parcours très différents, avaient tous un point commun : vivre la marche non pas comme un acte banal, mais comme une expérience essentielle. Ce projet m’a donné des ailes. J’ai alors pris mon bâton de pèlerin afin de poursuivre mon chemin avec eux. Ce livre est le fruit de nos échanges, dans la joie du partage.

Extrait du chapitre « Canaliser l’énergie – avec Sylvain Tesson »

Les risques, Sylvain Tesson les a souvent bravés. Un soir d’août 2014, à Chamonix, il tombe du toit d’une maison qu’il escaladait. Il s’écrase sur le dos, se fend le crâne et récolte une vingtaine de fractures. Sur son lit d’hôpital, où il restera cloué pendant quatre mois, il jure : « Si je m’en sors, je traverse la France à pied. » Sitôt debout, malgré les traumatismes de son corps (« J’avais pris 50 ans en 8 mètres », commente-t-il), il tourne le dos au centre de rééducation pour se lancer sur les « chemins noirs », ces sentiers campagnards tracés sur les cartes d’un trait discret. Il devra puiser très loin dans son réservoir intérieur pour en extraire l’énergie nécessaire à cette remise en « état de marche ». « Je crois à la perfusion de la géographie dans nos âmes », déclare-t-il. Plus concrètement, sur ces chemins retrouvés, il reconquiert son énergie au contact de la nature : il salue les arbres, s’arrête près des fontaines, expose son corps au soleil, dort à même la terre. « La chute, le coma, l’hôpital m’avaient dévitalisé, écrit-il dans Le Figaro magazine. La marche me rendait mes forces. Elle injectait sa bonne sève dans les veines, les fibres, les cellules. »

CQFD. Dans ses expéditions lointaines comme par cette échappée de la Provence au Cotentin, Sylvain Tesson expérimente le processus énergétique de la marche. Sans doute sa capacité de forage est-elle plus importante que chez le commun des mortels, mais il montre à tous une voie pour capter, au contact de la terre, le flux de la vie. En feuilletant son Éloge de l’énergie vagabonde, je tombe sur cette dédicace : « Pour Gaële, pèlerine jaillissante qui cherche l’énergie au détour des chemins. » J’y inclus tous les marcheurs qui, dans leur périmètre d’exploration, parviendront à libérer leur gisement intérieur et, tant qu’il en est encore temps, à l’alimenter des énergies renouvelables que nous offre notre mère nature.

Éditions Salvator, février 2019

Gaële de La Brosse – L’esprit des Pèlerinages. Photos de Loïc Mazalrey. Préface de Jean-Christophe Rufin

Pourquoi j’ai écrit ce livre :

Depuis mon adolescence, j’arpente les chemins de pèlerinage. C’est ainsi que je me suis rendue à pied à Fatima, Rome, Assise, Saint-Jacques-de-Compostelle et, en France, à Chartres, Vézelay, la Sainte-Baume, Nevers, Tours, Lalouvesc ; puis, dans ma Bretagne natale, à Sainte-Anne-d’Auray, Pontmain, le Folgoët, Le Vieux-Marché ou Rumengol.
Ayant voulu partager ces moments si essentiels vécus lors de ces marches, j’ai ensuite consacré toutes mes activités professionnelles à ce thème qui était devenu ma « colonne vertébrale », notamment dans les domaines de la presse, de l’édition et de l’organisation d’événements. J’ai ainsi écrit plusieurs ouvrages sur ces chemins de spiritualité, notamment le Guide des chemins de pèlerinage (Presses de la Renaissance, 2017), mais je n’avais jamais exploré ce qui faisait la force de ces sanctuaires et ce qui caractérisait la démarche du pèlerin lorsqu’il s’y rendait. Ainsi, quand les éditions Gründ m’ont proposé d’écrire le texte d’un livre sur « l’esprit des pèlerinages », illustré par les superbes photographies d’un jeune photographe talentueux, j’ai accepté volontiers.
Cet ouvrage suit donc les traces des pèlerins sur les emblématiques chemins de Saint-Jacques et dans quelques grands sanctuaires de France (Chartres, Lisieux, Lourdes, Sainte-Anne-D’auray, Les Saintes-Maries-de-la-Mer). Par des images empreintes d’humanité et de sacré, il saisit le caractère universel et intemporel de la démarche pérégrine et donne à voir l’intensité des instants privilégiés qui illuminent le cœur des pèlerins.

Extrait :

Marqué par [son] éveil, le pèlerin ne s’arrêtera pas en si bon chemin : il revient pour mieux repartir. Tant qu’il n’a pas trouvé sa véritable demeure, il reprend la route. À l’instar de saint Benoît Joseph Labre, errant de sanctuaire en sanctuaire, ou des « fols en Christ » en Russie, nombreux sont nos contemporains qui enchaînent les pèlerinages. On les appelle « les pèlerins multirécidivistes ». Croient-ils que, comme l’affirme une tradition, chaque pèlerinage rapproche du but final, la Jérusalem céleste, ce Paradis qui se manifestera à la fin des temps ? Souhaitent-ils secrètement finir leur vie en chemin ? Après son deuxième pèlerinage à Chartres, Charles Péguy écrivait : « Ce serait beau de mourir sur une route et d’aller au Ciel tout d’un coup. » Et Humbert Jacomet cite les paroles d’un prêtre à des jeunes qui voulaient le suivre : « Nous partons à Saint-Jacques pour mourir. » La métaphore est belle, tout autant que le rituel initiatique qui clôt le pèlerinage, au cap Finisterre. Là, le jacquet brûle ses vêtements encore tout maculés de la poussière du chemin. Par cet acte symbolique, le vieil homme laisse place à l’homme nouveau. Si le pèlerinage a partie liée avec la mort, c’est donc parce qu’elle est une étape nécessaire vers la renaissance, vers un nouveau commencement.

Éditions Gründ, en librairie le 18 Octobre 2018

27 avril : rendez-vous avec 92 écrivains

Voici la liste des auteurs présents lors du salon des Ecrivains croyants, samedi 27 avril, de 14 à 19h, à la mairie du VIe arrondissement de Paris. Rendez-vous est pris !

dedicace1Paule AMBLARD, Guy AURENCHE

Sabine BADRÉ, Patrick BANON, Jean-Marc BASTIÈRE, Jeanne-Marie BAUDE, Karima BERGER, Marie-Christine BERNARD, François BOESPFLUG, Geneviève BOUCHIAT, Jean-Pierre BOULIC, Marie-Christine BROCHERIEUX, Frédéric BRUN

Nicolle CARRÉ, Christine CHAILLOT, France-Marie CHAUVELOT, Monique CHAVANNE, Malek CHEBEL, Marie-Christine CHOQUET, Chrystelle CLAUDE, Marina COPSIDAS, Guy COQ, Laurence COSSÉ

Jean DELUMEAU, Daniel DES BROSSES, Anne DODEMANT, Alain DUREL, Cécilia DUTTER

Christine d’ERCEVILLE, Michel EVDOKIMOV

Daniel FOUCHER, Evelyne FRANK

Dennis GIRA, Thierry GOBET, Emmanuel GODO, Bernard GRASSET, Xavier GRENET, Jean-Pierre GUÉREND, Renée-Paule GUILLOT, René GUITTON

Sophie HASQUENOPH, Rémy HEBDING, Monique HÉBRARD, Christophe HENNING

Gérard ISRAËL

Chantal JOLY

Jacqueline KELEN

Gaële de LA BROSSE, Isabelle LAURENT, Jean LAVOUÉ, Damien LE GUAY, Philippe LE GUILLOU, Marguerite LÉNA, François LESAGE, Christophe LEVALOIS

Victor MALKA, Véronique MARGRON, Axel MAUGEY, Joëlle MIQUEL, Christophe MORY, David MUHLMANN, Jacques MULLIEZ

Colette NYS-MAZURE

Michel ORCEL

Jean-Christian PETITFILS, Claude PLETTNER

Yves QUÉRÉ

Christiane RANCÉ, Christine RAY, Isabelle RENAUD-CHAMSKA, Pierre RICHÉ, Gabriel RINGLET, Jean-Daniel ROBERT, Maïte ROCHE, Claude-Henri ROCQUET, Michel ROUCHE, Stan ROUGIER

Alain SANTACREU, Nathalie SARTHOU-LAJUS, Anne-Marie SAUNAL, Marie-France SCHMIDT, Pierre SCHMIDT, Etienne SÉGUIER, Michel SÉONNET, Martin STEFFENS, François SUREAU

Catherine TERNYNCK, Henri TINCQ, Jean-Michel TOUCHE

Yves VIOLLIER

Inès de WARREN

Marie-Claire ZIMBACCA

Les Ecrivains croyants au salon du livre de Paris

Comme chaque année, plusieurs membres de l’association des Ecrivains croyants d’expression française seront présents au Salon du livre de Paris, du 22 au 25 mars, porte de Versailles à Paris, pour dédicacer leurs livres et rencontrer les visiteurs et lecteurs.

salon parisPaule Amblard sera présente le dimanche 24 mars pour la dédicace du livre L’Apocalypse illustré par la tapisserie d’Angers. Elle donnera une conférence sur le livre de 14 h à 15 h, sur le stand H23, H24.

Cécilia Dutter sera présente le samedi 23 mars de 12h30 à 14h sur le stand Albin Michel (stand N 69) pour dédicacer Savannah dream.

 Bernard Grasset dédicace samedi et dimanche de 14h à 16h ; de 17h à 19h ses livres Feuillages (éditions Jacques André) ; Chemin de feu, Poésie et peinture (éditions Lavoir Saint-Martin) ; Bible, sagesse et philosophie (éditions Ovadia).

 Bernard Lecomte dédicacera son Histoire des papes de 1789 à nos jours et Les Derniers secrets du Vatican samedi de 14h à 15h sur le stand des Editions Perrin (M-62), et la BD La Bourgogne, quelle histoire ! dimanche de 17h à 18h30 sur le stand des Editions de Bourgogne (C-49).

Colette Nys-Mazure sera présente le samedi 23 mars à 16h sur le stand de l’Esperluète (V59), à 17h sur le stand de Belgique Wallonie-Bruxelles (U46) pour dédicacer ses livres Encore un quart d’heure et Feux dans la nuit.

Le père Stan Rougier sera présent le vendredi 22 mars, de 15 h à 18 h, pour dédicacer son dernier livre : Pour vous, qui suis-je?,  sur le stand de Fleurus-Mame.

 Jean-Michel Touche sera présent samedi 23 mars, de 17h à 18h30 sur le stand des Editeurs Religieux, et dédicacera les 7 tomes des Messagers de l’Alliance et Le manuscrit de Fatipour.

Alain Vircondelet sera présent le dimanche 24 mars de 15 à 16 heures sur le stand Plon Perrin pour dédicacer de son dernier livre Des amours de légende, 10 couples mythiques du XX° siècle (Plon).

Par ailleurs, Gaële de la Brosse et Christophe Rémond, membres de l’association des Ecrivains croyants seront au salon sur le stand de la maison d’édition qu’ils viennent de fonder – Le Passeur Editeur – stand G79 ; www.le-passeur-editeur.com

 

120 auteurs le 9 octobre

Cent vingt auteurs participent à la journée de Rencontres des Ecrivains croyants, et plus encore avec ceux qui viennent débattre. L’occasion d’un échange à ne pas manquer.

ABGRALL Marie-Thérèse ; AMBLARD Paule ; AUTRAND Françoise ;

BADRÉ Sabine ; BALLE Francis ; BARJOT Frigide ; BARLOW Michel ; BARLOW Christiane ; BASTIERE Jean-Marc ; BAUDE Jeanne-Marie ; BAUDRILLER Marc ; BAUDUS  Florence (de) ; BERAUD Jean Bernard (Père) ; BERGER Blandine ; BICHELBERGER Roger ; BOESPFLUG François ; BONNIER  Henry ; BOURGOIS Elisabeth ; BOUTHORS Jean François ; BROSSE Gaële de la ; BROT Agnès ; BRUN Frédéric ; BRUNOR

CAMIADE Pierre-Yves ; CHAILLOT Christine ; CHAUVELOT France-Marie ; CHAVANNE Monique ; CHEBEL Malek ; CHOQUET Marie-Christine ; COOL Michel ; COSSÉ  Laurence ; CUGNO Alain

DAUDIN Claire ; DECOIN Didier ; DELHEZ Charles ; DELSOL Chantal ; DENIMAL Eric ; DUCHESNE Jean ; DUQUESNE Jacques ; DUTTER Cécilia

EUVE François ; EVDOKIMOV Michel ; FOUCHER Daniel ; FOURASTIE Jacqueline et l’école cathédrale

FRANK Evelyne

GEORGEON Thomas ; GERMAIN Sylvie ; GRENET Xavier ; GUEDJ Mikaël ;  GUEREND Jean Pierre

HADJADJ Fabrice ; HASQUENOPH Sophie ; HEBDING Remi ; HENNING Christophe ; HOPPENOT Marguerite (Mouvement SEVE)

ISRAEL Gérard

JACQUET Marie-Line  Ass européenne F. Mauriac ; JOLY Chantal

KIEFFER Jean-François ; KOCH Basile de ; KORSIA Haïm

LAFOREST Michèle ; LAUZUN Pierre (de) ; LAVOUE Jean ; LEBOUCHER Marc ; Le BOURGEOIS Isabelle ; LECOMTE Bernard ; LE GENDRE Olivier ; LEMAIRE Jean-Pierre ; LENA Marguerite ; LENA Pierre ; LEPLAY Michel ; LESAGE François ; LEURENT Blandine ; LEVY Isabelle ; LUMLEY Henry (de) ; LUNEAU René ; LUNEL Pierre (invite)

MAISONNEUVE Dominique (de la) ; MAGRON Véronique ; MARTINOIR Francine de ; MATTHEEUWS Alain et l’Ecole cathédrale ; MAUGEY Axel ; MIQUEL Joëlle ; MIQUEL-REGNAULD Manoëlle ; MORANDAIS Alain de la ; MORY Christophe ; MULLIEZ Jacques

NABERT Nathalie ; NADAUS Roland ; NOYE Jean-Claude (invité) ; NYS-MAZURE Colette

OBERT Patrice

PLETTNER Claude ; PLUNKETT Patrice (de) ; POUJOL René

QUÉRÉ Yves

RAY Marie-Christine ; RENAUD CHAMSKA Isabelle ; RICHE Pierre ; RINGLET Gabriel ; ROBERT Jean-Daniel ; ROCHE Maïté ; ROCQUET Claude-Henri ; ROHAN-CHABOT Marguerite (de) ; ROUANNET Marie ; ROUCHE Michel ; ROUGIER Stan ; ROUMO Khaled

SAUNAL Anne-Marie ; SCHMIDT Marie France ; SCHMIDT Joël ; SEONNET Michel ; SUREAU François

TOUCHE Jean-Michel ; TUNC Suzanne

USSEL Jacqueline (d’)

VASSELOT Odile (de) ; VIDAL Marie ; VILLEMOT Matthieu et l’Ecole cathédrale

WELLENS Annie ; WRIGHT Charles

XERRI jean Guilhem

ZOUMMEROFF Philippe