Texte de François Cheng sur Notre Dame de Paris

FRANCOIS CHENG, Président d’honneur d’Écritures & Spiritualités,
a exprimé superbement la portée spirituelle et universelle de l’attachement à la cathédrale Notre Dame de Paris, « notre âme commune », lors de l’émission la Grande Librairie.
Nous en donnons de larges extraits.

“ ….Cette cathédrale qui existe depuis 850 ans en dépit de ses charpentes en bois, n’a pas connu véritablement d’incendie. Et tout d’un coup, ce 15 avril 2019 à 18 h 30, c’est arrivé. Cette flamme qui jaillit de ses entrailles et  qui monte jusqu’au ciel avec une fureur stupéfiante, l’Histoire ne l’oubliera pas. Elle retiendra cette date. 
Mais à un degré plus haut, il y a cette intense émotion qui s’empare de chacun. Et chacun dans la nuit, sidéré, désespéré, sent que cette émotion est partagée par les autres, et puis par tout un peuple et puis par le monde entier. A ce moment là on est entrainé irrésistiblement dans une communion universelle… Nous ne devons jamais l’oublier.
… Le peuple français a une révélation. C’est ce monument là et absolument pas un autre qui incarne notre âme commune chargée de spiritualité et d’histoire. Ce monument est fait de pierres vivantes, c’est à dire de chair et de sang parce qu’un cœur n’a jamais cessé d’y battre. Alors que cette chose existe, c’est à dire ce lieu, cette chose,  où se réunissent la beauté, quand même, et la vérité humaine, c’est proprement extraordinaire. C’est l’honneur de la France. Notre Dame ce n’est pas seulement notre âme commune mais c’est l’honneur de la France, c’est à dire un seul monument qui réunit la beauté et la vérité humaine.
Si vous me permettez j’ajoute une très brève remarque intime. N’oublions pas que c’est Notre Dame donc  c’est une présence maternelle. L’Amour maternel nous savons ce que c’est, quelque chose de naturel, de normal : on en jouit, on en profite  on en abuse souvent, mais sans trop s’en soucier. Un jour, soudain, cette présence maternelle nous est arrachée. Alors on est plongé dans une tristesse infinie, dans un regret infini. On se dit : il y a tant de choses qu’on aurait pu lui dire et on ne l’a jamais fait. On ne lui a jamais dit : “je t’aime”. Maintenant c’est trop tard.  Ce sentiment de « trop tard » nous a saisi au moment où la flèche s’est transformée en torche et s’est brisée. Alors un cri d’effroi nous a saisi…Notre Dame va partir sans qu’on ait le temps de lui dire adieu. Heureusement le lendemain on a été rassuré…Elle est sauvée. Dans ce cas, ne soyons pas oublieux. Soyons pleins de gratitude et soyons fidèle à ce bien commun.”
 

Sélection 2019 du Prix Écritures & Spiritualités

Chers amis,

Voici la liste la liste des ouvrages sélectionnés pour le prix 2019 qui récompense deux auteurs, en catégorie Essais ou Littérature.

Le jury est présidé par Sylvie Germain. Il est composé de Leili Anvar, Geneviève Bouchiat, Karima Berger, Catherine Chalier, Monique Grandjean,  Olivier Germain-Thomas, Christophe Henning, Vincent Morch, Colette Nys-Mazure, Christine Ray, Alain Vircondelet, Alexis Jenni.

La réunion du choix des lauréats aura lieu le 1er avril et la remise du prix sans doute entre le 27 mai prochain.

Cliquer sur l’image pour agrandissement

ESSAIS :

Robert Badinter, Idiss (Fayard)

Frédéric Richaud, Voir Gandhi. Le périple de Lanza del Vasto (Grasset)

Anne Soupa, Judas, le coupable idéal (Albin Michel)

Nayla Tabarra, L’Islam pensé par une femme (Bayard)

Bertrand Vergely, Prier, une philosophie (Carnets Nord)

LITTÉRATURE :

Bruce Bégout, Le Sauvetage (Fayard)

Agnès Desarthe, La Chance de leur vie (L’Olivier)

Sébastien Lapaque, Sermon de saint Thomas d’Aquin aux enfants et aux robots (Stock)

Jean Lavoué, Chant ensemencé (L’Enfance des arbres)

Bruno Pellegrino, Là-bas août est un mois d’automne (Éditions Zoé)

Le Prix Écritures & Spiritualités récompense depuis 1979, des ouvrages qui invitent à découvrir l’écriture de la spiritualité d’aujourd’hui inspirées ou non des grandes traditions religieuses du monde. La vocation de ce Prix est de faire découvrir et connaître des auteurs inspirés par la dimension de l’altérité, de la transcendance, des écrivains en quête, au moyen de l’écriture, de la poésie ou de l’essai. 

Au printemps 2018, ce sont l’écrivain Anne Sibran pour Enfance d’un chaman (Gallimard, collection Haute Enfance) – catégorie Littérature, et Frédéric Boyer pour Là où le cœur attend (P.O.L) – catégorie Essai qui ont reçu le Prix Ecritures & Spiritualités et ce, à la suite de lauréats tels Guillaume de Fonclare, Florence Quentin, François Cheng, Christian Bobin, Sylvie Germain, Emmanuel Lévinas, Malek Chebel, Christiane Rancé, Laurence Cossé, Catherine Chalier, Michel del Castillo, Christine Jordis et Jean-Philippe de Tonnac…

Écritures & Spiritualités réunit des écrivains francophones issus des grandes traditions religieuses et spirituelles. Elle est présidée depuis octobre 2017 par Christine Ray .
Son comité d’honneur, présidé  par le poète et académicien François Cheng, est composé de Rosie Barbanegra, Cheikh Khaled Bentounès, Catherine Chalier, Sylvie Germain.

Créée en 1977 sous le nom de l’Association des Ecrivains croyants, placée sous la présidence d’honneur d’André Chouraqui, elle a été fondée par des personnalités littéraires telles le théologien orthodoxe Olivier Clément, le poète juif Claude Vigée, le philosophe musulman Mohammed Talbi. Depuis 2015, sous le nouveau nom d’Écritures & Spiritualités et tout en s’inscrivant dans la lignée de ses fondateurs, l’association plus que jamais se veut un espace de rencontre et de dialogue. 
A l’occasion de conférences, colloques, rencontres, salons et de la promotion du Prix, Écritures & Spiritualités veut faire connaître les écrivains qui par leur écriture et leur pensée, participent à la réflexion et aux débats qui préoccupent l’homme contemporain. 

Cycle de rencontres littéraires E&S : Karima Berger et Christine Ray

En partenariat avec l’Espace Poveda qui nous accueille, Écritures & Spiritualités propose un nouveau cycle de rencontres littéraires, mettant en dialogue deux auteurs ayant récemment publié, deux voix porteuses d’un souffle spirituel ou poétique.

Karima Berger et Christine Ray, auteures de Toi ma sœur étrangère, (éd. El Ibriz. Alger), un livre à deux voix sur l’altérité avec la participation de Samira Bendris, Directrice Éditions El-Ibriz

Vendredi 15 février de 19h à 21h

Entrée libre 
Réservation souhaitée : colson.bernadette@orange.fr 
Espace POVEDA – 4, Rue Léopold Robert, 75014 Paris

Rencontres littéraires E&S : Programme Février-Juin 2019

En partenariat avec l’Espace Poveda qui nous accueille, Écritures & Spiritualités propose un nouveau cycle de rencontres littéraires, mettant en dialogue deux auteurs ayant récemment publié, deux voix porteuses d’un souffle spirituel ou poétique.

Cliquer sur le programme pour agrandissement

PROCHAINE RENCONTRE le 28 juin 2019 à 19h AVEC :

Sophie Barut, Je rentrerai avant la nuit, Éditions Nouvelle Cité

Brigitte Maillard, L’Au-delà du Monde, Librairie-galerie Racine

Entrée libre 
Réservation souhaitée : colson.bernadette@orange.fr
Espace POVEDA, 4 Rue Léopold Robert, 75014 Paris.

La nouvelle lettre d’Écritures & Spiritualité : L’Essentiel n°9

En cette nouvelle année 2019, l’association Écritures & Spiritualité est heureuse d’adresser à chacune et chacun ses très chaleureux voeux.

“…Que 2019 soit pour nous tous oeuvre de paix, de confiance et partage.”
Christine Ray, Présidente

Nous vous invitons à découvrir la nouvelle lettre d’Écritures & Spiritualité : L’Essentiel n°9

L’Essentiel résume les actualités majeures de l’association et permet aux auteurs adhérents de noter sur leur agenda les prochains événements auxquels ils sont conviés.

Vœux de Noël 2018 E&S

Ps 35,10 : « … en toi est la source de vie,
par ta lumière nous voyons la lumière »

En ces temps où les  chrétiens célèbrent  la naissance du Dieu, enfant né dans la nuit et l’exil,  nous vous adressons à tous des vœux très chaleureux. Dans cette errance des peuples, dans la fragilité de nos vies, nous espérons et cherchons à tâtons la lumière promise à tous. Écritures & Spiritualités  souhaite à chacun de partager inlassablement l’espérance d’une paix sans cesse à construire.

Christine Ray, présidente