Brunor récompensé

L’auteur de bande dessinée Brunor, membre de l’association des Ecrivains croyants, a reçu le prix 2012 de la Bande Dessinée Chrétienne d’Angoulême pour deux albums de sa série  « Les indices pensables ». Les tomes 2 et 3 sont tous deux distingués.

Parmi les 17 albums sélectionnés, le jury réuni à Paris le lundi 5 décembre 2011, sous la présidence du Père Michel Boullet, a choisi après trois tours de scrutin, de primer Un Os dans Evolution et Le Hasard n’écrit pas de Messages. A l’issue des délibérations, le jurBrunory expliquait avoir apprécié le lien entre la foi et la raison. Brunor a ce talent de présenter des choses complexes en les rendant accessibles, présentant le message religieux au cœur de toutes les évolutions et de la recherche scientifique. Ces albums appartiennent  aussi à cet art séquentiel propre à la bande dessinée : la continuité des images, et le dessin sont nécessaires à la compréhension de l’histoire.

Scénariste et dessinateur depuis 25 ans, Brunor est ancien rédacteur en chef des pages BD de Tintin Reporter. Il a déjà reçu le Prix International de la Bande dessinée Chrétienne au Festival d’Angoulême en 2005 et 2010. Le Prix sera remis pendant le Festival d’Angoulême le jeudi 26 janvier 2012 à l’église Saint-Martial d’Angoulême.

Brunor : Le hasard n’écrit pas de messages

Pourquoi j’ai écrit ce livre

HasardJ’ai démarré une série d’albums en Bd pour rendre accessibles des indices en mesure d’aider nos contemporains à penser de façon nouvelle la vieille question de Dieu, qui se pose en ces termes : “L’univers est-il seul, ou bien, a-t-il besoin d’une intelligence créatrice ?” L’ Univers a une Histoire, il n’est pas achevé, c’est la grande découverte du XX° siècle. Après avoir clarifié le vieux conflit “création-évolution”, ce troisième album des “Indices pensables” permet de vérifier si le hasard (sans intelligence) est capable de rendre compte, SEUL, de l’apparition des « imprévisibles nouveautés » observées sur 13,75 milliards d’années. Les sciences sont incompétentes pour dire s’il y a un Créateur ou pas, mais elles nous permettent de vérifier si les affirmations posées par les prophètes hébreux sur l’univers, l’homme et les vivants sont vraies ou non. Comme l’avait pressenti saint Augustin, il y a bien deux Livres pour connaître le Créateur : le Livre de la Révélation et celui de la Création elle-même, que nous commençons à savoir lire depuis très peu de temps. Non pas des preuves, mais des indices vérifiables à partager pour y voir plus clair et avancer.

Brunor

En résumé

Les jeunes Tom et Marine font une enquête sur les péripéties de la découverte du Big Bang, puis ils découvrent que la vie n’a pas “émergé” comme le prétendaient les thèses pseudo-scientifiques de la “génération spontanée” réfutée par Pasteur. Il y a 3 milliards d’années, pour que la vie commence sur notre planète, il fallait que soient inventés deux langages et un lexique. Ce système génial et sophistiqué peut il être dû au hasard aveugle et par définition sans intelligence ? De même, l’apparition de la pensée pose un nouveau problème aux deux formes de matérialisme athée : les atomistes et les hylozoïstes… Le lecteur est invité à ne rien “croire”, mais à vérifier tous ces indices qui s’opposent aussi bien au créationnisme qu’au néo-Darwinisme idéologique, en tenant compte du réel et en évitant les impostures du concordisme.

Extrait

Hasard-p3--Le hasard n’écrit pas de messages. Les indices pensables 3, texte et dessins de Brunor, SPFC édition, diffusion Salvator. 48 p., 13 €.