Agnès Brot et Guillemette de la Borie : Héroïnes de Dieu

Pourquoi nous avons écrit ce livre

En racontant les vies de nos “héroïnes de Dieu”, nous avons souhaité partager avec le lecteur notre découverte à la fois admirative et joyeuse de ces femmes extraordinaires et méconnues que furent les religieuses missionnaires au XIXe siècle. Pour cela, nous avons choisi de faire revivre huit missionnaires inconnues parties aux 4 coins du monde et dont les vies, guidées par la Foi et par leur désir d’aventure, nous ont marquées par leur joie, leur liberté et leur immense capacité à s’adapter et à aimer. Le choix de ces “aventurières en cornettes”, nous l’avons fait selon nos propres inclinations pour telle ou telle personnalité, tel ou tel pays, tel ou tel ordre religieux. Avec la conviction que la découverte de ces humbles religieuses, à la fois bien ancrées dans leur temps mais aussi souvent véritables pionnières, peut nous éclairer, aujourd’hui encore.

Agnès Brot et Guillemette de la Borie

heroinesEn résumé

C’est une histoire étonnante et pourtant méconnue que celle de ces religieuses françaises qui, au nom de leur foi et par goût des défis, partirent par milliers à travers le monde au XIXe siècle. Avec cornettes et chapelets pour seul passeport, elles ont traversé les océans, affronté les jungles et les déserts, partagé la vie des “indigènes” de tous les continents. Parfois avant même les explorateurs et les colonisateurs. Ces femmes intrépides et intelligentes ont mis leur vie au service de leur pays d’adoption.

Extrait

Suzanne arrive donc à Wellington un soir de l’été 1899, le 6 janvier. La ville est devenue capitale de la Nouvelle-Zélande en 1865. Elle se trouve à l’extrémité sud de l’île du Nord. Ella a préparé cette installation, bien sûr, mais avec l’abandon à la Providence qu’elle vit au quotidien, qui frise souvent l’inconscience et lui réserve parfois des surprises : ce soir du 6 janvier, elle a oublié de prévenir la propriétaire du logement qu’elle compte louer dans Buckle Street. Les quatre petites sœurs qui arrivent de Jérusalem passeront leur première nuit dans une chambre minuscule, chez une voisine compatissante. Ce genre de contrariété, loin de l’irriter, la fait rire ! Dès le lendemain, Suzanne expose à ses sœurs son projet pour leur futur apostolat : elles rendront visite aux malades pauvres, qu’ils soient Maoris ou Blancs.

Héroïnes de Dieu, Agnès Brot et Guillemette de la Borie, Presses de la Renaissance, février 2011, 250 p., 19,50 €.