Assia Djebar. Une œuvre de langues et de femmes

Assia Djebar, première écrivaine algérienne francophone s’est éteinte le 6 février. Elle nous laisse une œuvre profuse, neuve, audacieuse, moderne, inspirée par le sort des langues et des femmes et des combats pour vivre libres. Première femme musulmane à entrer à l’Académie Française et l’Académie Royale de Belgique, sa voix singulière ouvre la voie à l’universel.

assia_djebar

“J’écris dans l’ombre de ma mère revenue de ses voyages de temps de guerre, moi, poursuivant les miens dans cette paix obscure faite de sourde guerre intérieure, de divisions internes, de désordres et de houles de ma terre natale.J’écris pour me frayer mon chemin secret ; et c’est dans la langue des corsaires français …, oui c’est dans la langue dite “étrangère” que je deviens de plus en plus la transfuge… Ayant perdu ma richesse du départ, dans mon cas, celle de l’héritage maternel et ayant gagné quoi, sinon la simple mobilité du corps dénudé, sinon la liberté”.

Comme l’écrit Amel Chaouati, écrivain et fondatrice du Cercle des Amis d’Assia Djebar, son œuvre “touche bien au-delà de l’Algérie”.

http://www.la-croix.com/Culture/Livres-Idees/Livres/Assia-Djebar-touche-bien-au-dela-de-la-societe-algerienne-2015-02-09-1278566

 

 

 

 

Karima Berger, nouvelle présidente des Ecrivains croyants

Karima_Berger

Président depuis cinq ans de l’association des Ecrivains croyants d’expression française, Christophe Henning a souhaité mettre un terme à son mandat. C’est Karima Berger qui lui succède à compter de ce mois d’octobre 2014.

Ecrivain, Karima Berger est née à Ténès, en Algérie. Elle a publié plusieurs romans, nouvelles et essais inspirés tous par le face à face des cultures arabe et française de son enfance coloniale. Elle puise l’essentiel de son expression dans la découverte et la confrontation des différences, des langues et des croyances. Son écriture est marquée par la question de ses racines spirituelles et de son être féminin. « Je suis arabe et française, orientale et occidentale, musulmane et laïque, femme et écrivain…Ces sources qui m’animent m’inventent chaque jour.. et c’est dans les méandres de leurs flux que je surprends parfois mon reflet, mes reflets”, écrit-elle dans Eclats d’islam (Albin Michel, 2009) .

Son dernier ouvrage s’inscrit cette fois dans un dialogue rêvé entre Etty Hillesum, une jeune femme juive morte à Auschwitz en 1943 et “la petite marocaine” dont le portrait ornait le mur de son bureau. Une complicité se noue entre elles au-delà des différences de culture pour dire le monde et lui donner sens, même lorsqu’il paraît sombrer. Dans cette confrontation au siècle et à ses périls, c’est un véritable combat spirituel qui se fait jour (Les Attentives, Un dialogue avec Etty Hillesum, Albin Michel, 2014).

Bibliographie

  • Les Attentives, Un dialogue avec Etty Hillesum, Albin Michel, 2014
  • Toi, ma sœur étrangère, Le Rocher, 2012, avec Christine Ray
  • Eclats d’islam, Chroniques d’un itinéraire spirituel, Albin Michel, 2009
  • Rouge Sang Vierge, Editions El Manar-Alain Gorius
  • Filiations dangereuses, Chèvrefeuille Etoilé, 2008. Prix Alain Fournier
  • La chair et le rôdeur, L’aube, 2002
  • L’enfant des deux mondes, L’aube, 1998, prix du Festival du premier roman