Assemblée générale : changement de présidence, rénovation du site

Nous vous invitons à cliquer sur ce lien pour regarder notre vidéo de compte-rendu : https://youtu.be/UVWEuUaz0L4

Compte-rendu de l’Assemblée Générale d’Écritures & Spiritualités du mercredi 10 février 2021

25 personnes présentes en vidéo conférence  –  8 pouvoirs

Après avoir salué les auteurs présents et notamment ceux plus nombreux qui viennent de province, Christine Ray évoque les changements qui vont avoir lieu au sein de l’association. Après trois années de présidence qui furent pour elle source de grandes joies faites de rencontres humaines et littéraires, elle passe le relais à Patrice Obert.  Notre trésorière poète Agnès Gueuret sera  remplacée par Marc Amblard qui assura cette tâche par le passé. Marc Bouriche chargé de la relation avec les auteurs laisse la place à Isaline Bourgenot-Dutru. Quant au Prix Écritures & Spiritualités, il sera désormais présidé par Colette Nys-Mazure qui remplace  Sylvie Germain. Christine remercie les partants et les entrants pour leur engagement.

 « Prier c’est écouter aux portes du silence » écrivait Claude Vigée dans Aux portes du labyrinthe. Nous pourrions dire qu’écrire c’est écouter aux portes du silence, suggère Christine Ray en introduction à son rapport d’activités, et que faire entendre cette écoute est notre vocation ». Notre présidente rappelle qu’Écritures & Spiritualités a décidé de tirer profit du moment en suspens dans lequel nous nous trouvons du fait de la pandémie, pour réfléchir à ses ambitions littéraires et spirituelles avec une double conviction : c’est par une exigence littéraire que peut se faire entendre le souffle de l’esprit et le monde a besoin de rencontres et de spiritualité.  À la suite de notre séminaire de septembre dernier, une définition courte et claire s’est imposée : Écritures & Spiritualités réunit des écrivains  francophones d’aujourd’hui,  inspirés par le souffle littéraire des grandes traditions religieuses et spirituelles.

Pour donner vie matérielle au désir de partage renforcé par notre isolement, des invitations à écritures ont été envoyées, les réponses de nos auteurs nous encouragent à leur donner plus de place. Le  grand chantier qu’est la rénovation du site dans lequel nous sommes déjà engagés, espace de référence et d’exigence littéraire, arrive au bon moment.

À la suite de Christine Ray, Patrice Obert précise qu’il a accepté la responsabilité de la présidence car il peut s’appuyer sur une équipe. Il esquisse les 3 axes de son mandat : « faire venir des écrivains d’autres confessions et renforcer le dialogue interreligieux et interconvictionnel ; faire du site un lieu de valorisation de nos travaux et de nos personnes ; enfin, dit-il, dans cette société ébranlée, dispersée, nous pouvons être un facteur  d’espérance.  Notre ambition est importante, notre CA y est prêt, nous devons mieux vous y associer ».

Commentant son rapport financier, Agnès Gueuret  rappelle que nous dépendons entièrement de nos adhérents et remercie ceux qui nous soutiennent. Elle précise que  même s’il y a eu une baisse de  nos adhérents en 2020, les rentrées exceptionnelles de notre salon aux Bernardins en décembre 2019,  nous permettent de ne pas être démunis, « nous pouvons faire face au toilettage de notre site ». Agnès quitte son poste de trésorière, heureuse d’avoir un successeur en la personne de Marc  Amblard. « J’ai beaucoup aimé travailler dans cette association où j’ai beaucoup appris et reçu», dit-elle.

Dans l’assemblée, Monique Grandjean précise « c’est l’amitié qui nous relie ». Marc Leboucher acquiesce : « quand nous étions dans le souci de creuser les intentions fortes de l’association (le séminaire), que les échanges étaient nourris et vifs, c’est l’amitié qui a toujours dominé ; nous sommes des écrivains croyants et nous croyons dans le livre, par ces temps de covid, c’est la seule activité culturelle qui reste forte » ajoute-t-il.

Même état d’esprit pour ceux qui nous rejoignent au conseil d’administration.  Isaline Bourgenot-Dutru  confesse : « j’ai  besoin de dialogue, d’ouverture, de bienveillance et de la pratique  de l’écoute de l’autre ». Guillaume de Fonclare renchérit : « notre société n’existe que dans le dialogue, la bienveillance, avec nos armes, bâtissons un monde meilleur ».

Au cours de L’AG, le rapport d’activités et le rapport financier ont été acceptés à l’unanimité. De même le renouvellement de Karima Berger, Monique Grandjean, Agnès Gueuret, Marc Leboucher et Claude Plettner  et l’entrée de  Marc Amblard, Isaline Bourgenot-Dutru et Guillaume de Fonclare au conseil d’administration. Au total, le CA compte 15  membres, puisque Patrice Obert, Christine Ray, Sophie Chergui, Agnès Charlemagne, Bernadette Colson, Guy Aurenche et Samuel Grzybowski sont en cours de mandat.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.