Xavier de Bengy et Matthieu Jourdan : Reconnexion – Mobiliser sa vie intérieure au travail

Le mot des auteurs :

Être heureux au travail, y trouver du sens et de la joie, voilà une quête qui peut sembler bien peu réaliste. Pourtant, dès lors que l’on se met à cultiver sa vie intérieure, à favoriser une écologie personnelle intégrale, tout s’oriente différemment et des intuitionsinconnues affleurent à la surface de notre conscience. Cet écho donne un puissant sentiment d’utilitéet de capacité d’action.

Mais toutes n’ont pas la même saveur. Certaines oriententvers ce que l’on peut engager du meilleur de soi-même et avoir une action positive pour transformer le monde. D’autres peuvent conduire à des impasses ; cela suppose d’apprivoiser ses fragilités, ses peurs et ses attachements, pour garder le cap de l’unité intérieure dans les mille et un vents contraires de la vie professionnelle.

Honorer ces intuitions ne va pas de soi. Comme pour un voyage, il faut se préparer et prendre du temps. Un guide progressif, subtil et concret sera utile à tous ceux qui s’interrogent sur le sens du travail.

Extrait :

Dans le tourbillon de l’activité professionnelle, Olivier s’est laissé submerger par l’échec d’une réunion capitale qui a mal tourné, submergé par la fatigue qui en a découlé. La sagesse lui aurait commandé d’annuler la rencontre suivante. Mais Olivier s’est entêté à la maintenir comme une vengeance possible sur une journée obstinément décevante. (…)

Face aux situations adverses dans le travail, nous nous laissons facilement envahir par l’émotion. Quand nous anticipons des rencontres difficiles, notre corps active mécaniquement les balises de détresse de l’émotion. La rationalité nous dicterait la prudence, à tout le moins de marquer un arrêt prolongé pour bien réfléchir, et prendre une décision avisée sur l’action à entreprendre. (…) Mais nous agissons ou plutôt réagissons par des réactions impulsives. Ce tohubohu nous prive de l’accès à ce que notre intériorité peut livrer de meilleur : l’intuition. (p. 107-111)

Xavier de Bengy et Matthieu Jourdan. Ils occupent  des postes de dirigeants d’entreprise. Inspirés par la pensée et l’exemple de Thomas More, leurs parcours professionnels leur ont permis d’identifier et de mettre en pratique des pistes concrètes pour trouver plus d’authenticité et de joie au travail pour eux-mêmes et leurs équipes. 

Éditions nouvelle cité

 https://www.nouvellecite.fr/librairie/reconnexion/

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.