Barbara Lecompte – Lourdes, de roc et d’eau. Préface du père André Cabes

Le mot de l’auteur :

BAPTISTE, MIKAËL, SANTINE, PAULINE, JOSEPH, AYMÉ, PADRE MARIO, LUCIE et RAPHAËL, se nomment dans la vie : Anastasia, père André, Anthony, Bertil, Charles, Clotilde, Earvin, France, Geneviève, Jean-Baptiste, Janine, Karine, Kévin, Marie-Laure, père Pascal, Pauline, Philippe, Rémi, père Romain, Sébastien. Ils sont hospitaliers, feutier, bénévoles, religieux, pèlerins valides ou invalides. Leurs témoignages, d’hier et d’aujourd’hui, m’ont guidée dans mon chemin d’écriture.

Extrait :

“À cet endroit, la roche est tapissée de verdure. Lierre, églantier et plantes sauvages. BAPTISTE a une pensée pour les racines enfouies dans de petites failles, au cœur de la pierre dure. Il s’enfonce dans la grotte, et sa main effleure la pierre veinée comme un marbre, lissée par les caresses de milliards de pèlerins. Il se recueille un instant tout au fond de la cavité, là où coule la source protégée par une vitre. Derrière lui, le feutier de garde s’approche du grand buisson de cierges. Ganté de cuir et protégé d’un bleu de chauffe, il commence à nettoyer la cire coulée pendant la nuit, avant de ranimer une à une les flammes. Les deux hommes se saluent mutuellement de la tête, chacun profitant du précieux silence. À cette heure matinale de l’ouverture du sanctuaire, la grotte est à eux.”

Éditions Parole et silence, 16 Janvier 2020

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.