Salon du livre 2019 Écritures & Spiritualités: Mot de la Présidente de l’association et photos du Salon.

Un grand Merci au public d’être venu aussi nombreux, à l’occasion du Salon du livre 2019 d’Écritures & Spiritualités!

Belle et savoureuse  célébration du chant des écrivains,  ce dimanche 1er décembre, dans la nef si accueillante du Collège des Bernardins, pour  104 écrivains et plusieurs milliers de lecteurs, réunis à l’initiative de Ecritures&spiritualités.

              Côte à côte, livre à livre,  écrivains juifs, musulmans, chrétiens, bouddhistes, chercheurs de vie, parlaient et s’écoutaient en toutes leurs langues, Babel heureuse. 

Poètes, essayistes, témoins, romanciers, historiens des religions ont eu le bonheur de rencontrer visage à visage leurs très nombreux lecteurs, de toutes  générations et traditions. 

               Merci aux scouts et guides, aux amis bénévoles,  musulmans, protestants, juifs, catholiques,  qui ont éclairé la journée de leurs sourires et de leurs gâteaux. 

              Aux enfants présents dans les ateliers,  avec Agnès Charlemagne, à l’écoute des questions spirituelles  les uns des autres.

               Aux trois magnifiques voix de Valerie Zenatti, Marion Muller-Colard et cheikh Bentounès, dont le chant de la terre continue de résonner à nos coeurs.  A Samuel Grzybowski,  qui a ouvert ce chant par une parole personnelle.  A Christine Kristof-Lardet qui a fait découvrir les lieux spirituels ancrés dans une écologie authentique.  A Sophie Chergui, attentive à repérer les plus beaux ouvrages spirituels pour les enfants, à Marie-Aude et aux conteuses.

              Merci à nos partenaires, Laurent Landete et au Collège des Bernardins pour leur accueil chaleureux, à Gad Ibgui de l’institut Elie Wiesel et Chiheb Mnasser de la Fondation de l’islam de France.  Merci à tous !    Que les livres nous nourrissent  et nous élèvent,  à l’écoute de la clameur de la terre.   

Christine Ray, présidente

La nef des Bernardins

En fête ce dimanche

Les livres dansent

Sous les hautes voûtes.

Froufrou d’ailes

Vol de colombes

Entre les colonnes.

Ils chantent et dansent

Ivres de tant de sollicitudes

Feuilletés  de pleins regards.   

Quel vertige tous ces livres !

Doute, reflux puis désir

Un seul livre suffira.

Un seul. Longtemps bu.

Tous ces livres que je n’ai pas lus.

Réjouissez-vous Ils sont devant vous !

Sur les tables du festin

Saisis par de pleines mains

Les tâtant comme du  bon pain

Hésitantes à en payer le prix

En deniers ou en temps,

En solitude, en silence.

L’objet remue l’écharde :

Aurais-je le courage de me livrer ?

Karima Berger

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.