Jean Lavoué – René Guy Cadou, la fraternité au cœur (avec des aquarelles de Bernard Schmitt)

Le mot de l’auteur :

René Guy Cadou (1920-1951) est un poète à la puissance d’éveil sans pareil. D’où lui vient une telle fécondité ? Ce livre chante sa profonde fibre fraternelle. Il fait l’éloge de son étonnante liberté intérieure. Sa vie, son œuvre, telles une comète, ont laissé une trace impérissable dans le cœur de beaucoup. Solidement ancré dans le bocage du pays nantais, avec sa femme Hélène il rayonne aujourd’hui encore au firmament de la poésie française. Ce récit explore les sources de ce destin hors du commun. Il propose des clefs pour saisir la force poétique et spirituelle de cet homme mort jeune mais cependant à jamais présent.

Ce livre vient honorer le centenaire d’une naissance dont nous ressentons, aujourd’hui encore, l’ardente nécessité et la joyeuse nouveauté ! 

Extrait :

Il est un motif moins directement lié à l’œuvre poétique de Cadou qui me fait aussi m’aventurer en ces terres incertaines. C’est qu’il est pour moi un témoin privilégié de ce qu’être habité par le mystère de l’Autre signifie et signifiera de plus en plus en ces temps de croyances vacillantes. D’un bout à l’autre de sa vie, il sera travaillé par la question de Dieu et sa vision ne cessera de se transformer. Avec cependant une belle constance pour l’essentiel : oui au Dieu qui a gravé ses doigts d’amour dans cette terre, et dont bien des pages de l’Évangile sont le pur poème ! Non aux échafaudages métaphysiques cherchant au-delà du réel une perfection qui ne saurait être que mentale et conceptuelle ! Trop éloignée de l’âme poétique de Cadou. Pas de grands rituels extérieurs donc, pas de hiérarchies célestes ou terrestres mais cette assurance d’une main tenue qui ne quitte pas la vôtre, quels que soient les ombres et les brouillards du chemin.

« D’aucuns auront pu s’étonner, écrit Louis Guillaume, qu’il puisse être à la fois chrétien d’inspiration et révolutionnaire d’idées. Il était trop en contact avec la terre des hommes, des bêtes et des plantes pour accepter l’iniquité de notre régime. Il était trop près du ciel pour ne pas croire à cette religion  qu’il rêvait. Ce sont les  René  Guy  Cadou  du monde qui font Dieu. »

 Cadou est une sorte de croyant en cette terre prenant au sérieux l’amour qu’il éprouve pour ce mystère qui l’étreint. Tout pour lui en porte le signe : la beauté et la fragilité du monde, la tendresse de la femme aimée, la musique du poème, la voix confiante des amis… Où chercher ailleurs les traces de cette Présence dont nul dogme, nul concept ne saurait envisager l’ardente proximité ?

C’est ce témoin du Verbe que nous voulons aussi solliciter sans relâche chez Cadou dans ces pages. Cette manière unique de faire résonner, hors tout contexte religieux, et j’allais dire hors croyance, cette foi première dont tout homme est le berger. Chez lui, comme l’écrit Robert Sabatier, « les recherches esthétiques s’abolissent pour que la poésie reflète les émotions d’un homme devant les manifestations de la vie, devant le réel qu’il reçoit avec une humilité passionnée, qu’il transcende par un surréel empreint de religiosité hors de tous les dogmes. » C’est en cela qu’il est sans doute l’un de ces petits prophètes dont notre monde aujourd’hui a tant besoin pour s’affranchir des rigidités doctrinales sans pour autant rejeter cet élan intérieur qui fait de chacun un mendiant d’amour et de silence.

Éditions L’enfance des arbres

À paraître au 1er octobre 2019

Pour toute commande du livre, directement sur le site de l’éditeur, ou en contactant l’auteur. Voir liens ci-après :

Site web éditeur : https://www.editionslenfancedesarbres.com

Mail de l’auteur : jlavoue@gmail.com

Video de présentation du livre

Je cherche un homme en moi à qui parler René Guy Cadou« J'ai cherché à comprendre d'où venaient les accents si sincères, si profonds et si lumineux qui traversent la poésie de René Guy Cadou : où avait-il puisé de telles ressources de création fraternelle qui, malgré l’épreuve de la maladie et son départ si prématuré, auront fait de son existence et de son œuvre une « vie entière », une vie donnée ?Je me suis laissé saisir par l’étonnante modernité spirituelle de cette existence vouée à l’écoute intérieure, à la poésie et au chant. » Jean Lavoué A paraitre au 1er octobre 2019 : René-Guy Cadou la fraternité au coeur, par Jean Lavoué.Éditions L’enfance des arbres, 300 pages, Prix public : 20 euros.Pour toute commande (frais de port 3 euros, 5 euros à partir de 2 exemplaires)——————————————————————————————–NomPrénomAdresse postaleAdresse mailà Jean Lavoué – L’enfance des arbres, 3 place vieille ville, 56700 Hennebontjlavoue@gmail.comhttps://www.editionslenfancedesarbres.com

Publiée par Jeanne Orient sur Mardi 3 septembre 2019

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.