Marie Vidal – “Les deux rouleaux de Jérémie” , “The two Jeremiah’s scrolls”

Pourquoi j’ai écrit ce livre (ainsi que sa traduction anglaise):

  C’était un jour d’hiver à la fin d’un cours d’hébreu où j’avais expliqué au petit groupe les mots répétés dans le texte. Par exemple, le souhait confié au Prophète par le Seigneur, Peut-être.

  C’était aussi le premier anniversaire de la sortie de mon dernier livre Les aventures de Jérémie racontées en temps de crise. Les jours anniversaires, l’air respiré donne quelque chose au plus profond de l’être.

   Instantanément, l’évidence d’une nouvelle écriture à tracer monta en moi, telle une lampe sur mon chemin. Oui, aussitôt, je sus profondément que je devais matérialiser le cours que nous venions de vivre avec ce chapitre essentiel du Prophète Jérémie, le trente-sixième.

   L’histoire serait écrite sur un rouleau et raconterait les oreilles des personnes humaines. Interrogatives, écoutantes, sensibles aux sons des urgences, les oreilles raidiraient parfois les gens de pouvoir qui se mettraient à ricaner, voire à lacérer la précieuse peau tannée.

   Sur ce rouleau, un ami de Jérémie jouerait un grand rôle, nommé Barouk Ben Nérî, Barouk Fils de Lampe. Et le Grand Intervenant, Lui, rappellerait et exigerait la Justice en faveur de tous les contemporains dans le Pays.

À l’avenir, l’histoire des deux rouleaux successifs de Jérémie pourrait être lue par des jeunes de tous âges. Un regard étonné et assoiffé n’habite-t-il pas chaque personne, grande ou petite ?

Extrait :

(de la Colonne 4)

   Bien avant de naître et bien avant d’être tout petit dans le ventre de sa maman, Jérémie a été choisi et voulu par Quelqu’un. Jérémie vit chaque jour en Sa Présence. Il L’aime, c’est le Seigneur !

   Le Seigneur a donné à Jérémie une place spéciale. Pour les nations et pour son peuple, il est Prophète. Le Seigneur lui a ordonné de parler. Il lui a interdit de trembler et d’avoir peur.

   Le Seigneur a confié Son Secret à Jérémie. Il ne veut pas la calamité contre le roi, ni contre le peuple. Il désire pardonner. Et Il lui a dit : « Peut-être écouteront-ils et reviendront-ils chacun de sa route calamiteuse. Alors, Je pardonnerai leur usurpation et leur faute ! »

(de la Colonne 5, en Anglais)

There is the Hebrew name of Baruch, « Blessed ». And there is the Hebrew name of Jeremiah, « The Lord will raise up ».

 

Éditions du Cosmogone. Parution  2018

Cliquer sur le logo ci-dessous pour lire la biographie de Marie Vidal

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.