Yann Rollo Van de Vyver et Jigmé Thrinlé Gyatso – Himalaya, Népal, Ermitages en pays Sherpa

Pourquoi j’ai écrit ce livre :

Consacré aux ermitages du maître bouddhiste tibétain Shri Sengdrak Rinpoché et à sa jeune « réincarnation », à la vie simple des habitants des montagnes de la frontière népalo-tibétaine et aux conséquences des tremblements de terre survenus en 2015 au Népal, ce beau livre de photographies et de textes bilingues français/anglais est le fruit d’une collaboration de longue haleine entre le photographe et auteur Yann Rollo van de Vyver et le moine bouddhiste et poète vendéen Jigmé Thrinlé Gyatso (Yves Boudéro). Le Dalaï-Lama signe l’avant-propos et Matthieu Ricard en a écrit la préface. L’historien Laurent Deshayes y présente la tradition érémitique depuis le Bouddha jusqu’à nos jours, Jigmé Thrinlé Gyatso relate la vie de son maître spirituel ainsi que l’histoire de sa lignée et Yann Rollo van de Vyver, par ses clichés, immortalise les traditions de tout un peuple. L’ouvrage propose au lecteur un quadruple voyage :

– Extérieur, dans les montagnes du Népal et à la frontière du Tibet en compagnie de l’ethnie Sherpa et en présence du monde monastique du bouddhisme tibétain.

– Intérieur, par l’ouverture à une compréhension philosophique de la vie et par l’accès à la connaissance du bouddhisme grâce à un riche glossaire.

– Symbolique et artistique, à travers une présentation iconographique et statuaire soigneusement décrite et rythmée par quelques calligraphies tibétaines.

– Ultime, par l’évocation d’une sagesse universelle et plusieurs fois millénaire.

Extrait :

Avant-propos de Sa Sainteté le Dalaï-Lama :

Sengdrak Rinpoché, Ngawang Gyurmé Chökyi Gyaltsen, fut un maître exemplaire qui, presque toute sa vie, mena l’existence d’un moine ermite. Je le connaissais personnellement et il m’impressionnait par son humilité et son engagement pour la pratique. Il était un de ces maîtres appartenant à la tradition qui veut que pour guider les disciples une instruction particulière soit pratiquée jusqu’à ce qu’ils en aient l’expérience spontanée. Alors seulement, ils sont introduits au niveau d’instruction suivant. C’est cette manière de diriger les disciples qui prévalait autrefois au Tibet. […] Avec l’exil, la diaspora tibétaine s’est étendue à de nombreux pays, particulièrement en Inde et au Népal. Sengdrak Rinpoché et ses disciples fondèrent leurs ermitages sur la frontière népalaise, proche du Tibet, pour y vivre et pratiquer en paix. Je suis heureux que ce livre sur la vie simple de Sengdrak Rinpoché et de ses disciples ouvre une fenêtre sur une existence faite de simplicité, de contentement et dédiée à la pratique du Dharma. Tenzin Gyatso, Quatorzième Dalaï-Lama, Le 27 février 2018.

Éditions de l’Astronome http://www.editionsastronome.com

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.