AG 2014 à la paroisse Saint-Séraphin de Sarov

L’association des Ecrivains croyants a tenu son assemblée générale en la paroisse Saint-Séraphin-de-Sarov. Jean-Michel Touche, membre de l’association, nous invite à faire plus ample connaissance avec ces paroisse orthodoxe russe au coeur du XVe arrondissement de Paris.

Pour se rendre à Saint-Séraphin-de-Sarov, il faut franchir une porte cochère, traverser une entrée, tourner à gauche dans une cour, puis tout de suite à droite. Vous êtes en droit de vous demander si vous ne vous êtes pas trompé, tant il est peu fréquent de parcourir un tel itinéraire pour se rendre dans une église.

Mais non ! C’est bien là ! Vos yeux se portent tout d’abord sur un petit hôtel particulier du XIXe siècle. Ensuite, tournant le regard vers la gauche, vous découvrez une construction en bois surmontée d’un petit bulbe de couleur bleue qu’on pourrait ne pas remarquer. Vous vous trouvez devant Saint-Séraphin-de-Sarov et de la Protection-de-la-Mère-de-Dieu. N’hésitez pas. Ouvrez la porte et entrez. Une émotion insoupçonnable et intense vous attend.

Vous voici plongé dans une pièce sombre, très sombre. Et pourtant, un inattendu spectacle de lumière s’offre à vos yeux. Devant vous, une splendide iconostase enluminée d’un grand nombre d’icônes représentant notamment la Déisis (le Christ, sa Mère et le Précurseur, saint Jean Baptiste, priant pour le salut des chrétiens), les apôtres Pierre, Paul et André, sainte Olga ainsi que deux archanges. Ouverte durant l’office religieux par la Porte Royale, elle-même richement décorée, l’iconostase sépare la nef (représentant le monde humain) où se trouvent les fidèles, du sanctuaire (représentant le monde divin) où se célèbre l’Eucharistie, accès réservé aux prêtres et autres célébrants (diacres, sous-diacres, acolytes). A droite de la Porte Royale, le Christ. A gauche, Marie sa Mère.

Eclairées par de minuscules lampes, de magnifiques icônes décorent les murs de la nef. L’atmosphère toute particulière de cette salle vous plonge dans une sorte d’intimité à la fois avec soi-même et avec Celui qu’ici on vient prier ! Le silence qui y règne, la lumière timide des photophores, les visages et les couleurs éclatantes des icônes, vous saisissent. Alors la pensée se replie jusqu’au plus profond de soi et l’on sent une « présence » à laquelle, doucement et inconsciemment, on s’unit peu à peu.

C’est donc avant la tenue de l’Assemblée Générale 2014 de l’Association des Ecrivains Croyants que le Père Christophe Levalois présenta Saint-Séraphin-de-Sarov aux membres présents de l’association. C’était en quelque sorte le « Prologue » de la réunion. Que le père Nicolas Cernokrak, recteur, et le Père Christophe Levalois, prêtre de cette très belle église orthodoxe , soient remerciés pour leur accueil.

Jean-Michel Touche


 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.