Michel Orcel : l’invention de l’islam

Pourquoi j’ai écrit ce livre

Je dois à ma rencontre avec Benoît Yvert, directeur des éditions Perrin, d’avoir pu affronter cette question que je me posais depuis longtemps : que sait-on vraiment de la naissance de l’islam ? Les récits détaillés que fournissent les religions sur leurs origines ne sont pas nécessairement mensongers ; mais, esprits inquiets, nous exigeons d’en savoir un peu plus que ce que proposent les traditions canoniques. Ou, pour mieux dire, il nous importe de tâter le revers historique de l’étoffe mythique et mystique de nos monothéismes. L’entreprise dont on crut bien à tort qu’elle allait mettre en péril le christianisme, je l’ai appliquée en miniature à l’islam. Et le résultat ne m’a pas peu surpris…

Michel Orcel

En résumé

L’islam n’a pas été fabriqué pour des raisons politiques par les habiles califes omeyyades, comme le suggère une certaine islamophobie savante. Mais comment est-il né ? Si la tradition musulmane répond à cette question par un récit circonstancié, pour nombre de chercheurs occidentaux la genèse du dernier monothéisme n’est pas moins obscure que celle du christianisme ou du judaïsme.

Relisant l’histoire à travers des documents peu connus – sources non-musulmanes, récits mineurs ou hétérodoxes –, et n’hésitant pas à confronter la tradition à la science laïque et aux découvertes les plus récentes, Michel Orcel s’est lancé dans une enquête sur les cinq grandes énigmes historiques qui entourent la genèse de l’islam (622-692). Son travail jette un éclairage nouveau sur l’existence et le rôle du orcelProphète ; sur la constitution du Texte coranique ; sur les origines de La Mecque, ignorée des anciens géographes, et de la Kaaba païenne ; enfin, sur le Dôme du Rocher, mystérieux sanctuaire.

Extrait

« La science laïque ne saurait se satisfaire d’un récit que n’étaient point de solides preuves. Or l’existence de Mahomet n’est avérée par aucun témoignage archéologique ou épigraphique, et, comme nous allons le voir, c’est à une date très tardive qu’a été compilée la biographie officielle du Prophète. La question du « silence archéologique » qui entoure la naissance de l’islam (de l’Hégire, en 622, jusqu’à l’érection du Dôme du Rocher à Jérusalem, en 691-92) est au cœur de notre enquête, de même que la quasi-absence de sources littéraires sur la vie du fondateur avant le VIIIe siècle de notre ère. De même qu’on s’est interrogé sur l’historicité de Jésus et des Evangiles (dont la datation reste aujourd’hui encore sujette à débat), de même faut-il soumettre à l’examen les récits musulmans de la biographie de Mahomet. Les savants s’y emploient, sans être encore parvenus à des conclusions unanimes. Mais n’existe-t-il pas de sources externes, des témoignages contemporains issus d’autres cultures, qui pourraient nous éclairer ?… »

L’invention de l’islam, Michel Orcel, Perrin, mai 2012, 205 p., 20 €.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.