Cesbron pose des questions…

Le 24 novembre à Paris, invité par l’association des Amis de Gilbert Cesbron et par l’association des Ecrivains croyants, Didier Decoin évoquait sa lecture de l’auteur de Chien perdu sans collier. Un regard aiguisée, une lecture critique et passionnée, un témoignage sensible.

Le texte de cette conférence sera édité dans un prochain bulletin des Amis de Gilbert Cesbron. On y trouvera les formule si percutantes de Didier Decoin pour qui “Péguy, Claudel, Bernanos, Mauriac, Léon Bloy proposent des réponses alors que Gilbert Cesbron pose des questions (…) Ces livres ne sont jamais des sermons qui flottent, ce sont des paroles qui rentrent dedans. Gilbert Cesbron, c’est un peu Job à l’époque contemporaine.”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.