Elisabeth Bourgois : L’inavouable secret de Clara

Pourquoi j’ai écrit ce livre ?

Infirmière, j’ai échangé la seringue contre une plume en 1995, souhaitant aborder des sujets de bioéthique complexes à travers le roman pour toucher principalement les jeunes et leurs familles. C’est mon dix-huitième roman.

Alors que l’on reparle de la gratuité de la contraception des mineures pour éviter les IVG qui sont en augmentation, l’histoire de Clara montre la réalité de la sexualité de ces adolescents qui essaient comme ils le peuvent, de passer de la rive de l’enfance à la rive du monde des adultes… entre désirs sexuels d’un instant, aspirations profondes à l’Amour et angoisses de l’avenir.

Ce roman montre aussi ce que vivent tant de jeunes femmes face à une grossesse non désirée.

Elisabeth Bourgois

En résumébourgois

Clara, quinze ans, fille unique, est mal dans sa peau, en conflit permanent avec sa mère qui la néglige et l’humilie. Son père est inexistant à force de s’effacer. Invitée à une soirée entre jeunes, elle est émue d’être l’objet de l’attention d’Alex, un séduisant garçon de sa classe. Abrutie par l’alcool et droguée à son insu, elle se laisse entraîner par Alex dans une chambre et sombre dans l’inconscience.

Elle se réveille le lendemain, nauséeuse, mal à l’aise, et se souvient à peine de ce qui s’est passé… Trois mois plus tard, elle découvre avec stupéfaction qu’elle est enceinte ! Alex l’a violée. Elle n’a pas seize ans. Meurtrie, choquée, subissant dans le même temps le divorce de ses parents et l’éclatement de sa famille, Clara se referme sur elle-même et son terrible secret..

Extrait

La mâchoire crispée, les yeux brillants de larmes, la jeune fille tremblait de la tête au pied. Brusquement elle se leva, saisit la boite d’un geste maladroit et la flanqua dans un tiroir qu’elle referma violemment.

Après un long moment de paralysie, elle reprit la boite, l’ouvrit maladroitement et, le regard brouillé, lut plusieurs fois le mode d’emploi. Vérifiant que l’appartement était bien libre de toute présence, elle la cacha sous son pull dans un réflexe de honte et courut s’enfermer dans les toilettes. Un petit pipi sur le bout de la bandelette et son destin serait scellé : un seul trait apparaitrait… ou deux traits… c’était aussi terriblement simple que tragique.

Les quelques minutes nécessaires pour lire le résultat, s’étirèrent en un temps infini, enchevêtrant l’espoir et le désespoir de Clara. Elle ne savait même plus ce qu’elle voulait… sauf savoir… La sentence tomba : en un instant, les deux traits nets et précis, rayèrent sa vie d’adolescente. Elle, Clara, était enceinte. Elle n’avait que 15 ans.

L’inavouable secret de Clara, Elisabeth Bourgois, Editions Salvator, novembre 2011, 180 p., 18,50 €.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.