Christine Chaillot : Les coptes d’Egypte, discriminations et persécutions

Pourquoi j’ai écrit le livre

Suite à l’assassinat de coptes le 6 janvier 2010, j’ai pensé qu’on ne pouvait plus se taire par rapport aux attaques et discriminations subies par les chrétiens coptes en Egypte depuis 1970. Qu’en sera-t-il du destin des chrétiens dans la démocratie promise ? Plus que jamais, le nouveau gouvernement égyptien devra y répondre, en particulier en ce qui concerne tous les droits des chrétiens, y compris en qui concerne leurs droits religieux et leurs droits de citoyens égaux. Il faut réfléchir comment présenter des formes de changements possibles et positifs. Il faudra avant tout faire cesser les violences faites contre les coptes et leurs églises depuis la révolution de janvier-février 2011.

Christine Chaillot

coptesEn résumé

Depuis les années 1970, les chrétiens coptes d’Egypte subissent discriminations, attaques et persécutions qui ont fait nombre de blessés et de morts. Le « printemps arabe » fut pour eux un espoir de courte durée. Car, rapidement, des islamistes ont occupé le terrain de la contestation en Egypte. Depuis 1980 la loi islamique, autrement dit la charia, est « la source principale » de la Constitution égyptienne. Les Européens doivent prendre conscience de la question copte non seulement au nom des Droits de l’homme, mais aussi, parce que le patrimoine incomparable des chrétiens d’Orient disparaît. Ce livre veut être à la fois un ouvrage de référence et un cri d’alarme.

Extrait

Le 11 février 2011, dix-huit jours après les premières manifestations, le peuple égyptien était en liesse : le président Moubarak donnait sa démission après trente ans de pouvoir que beaucoup considéraient comme autoritaire, non démocratique et corrompu. Cette révolution s’est passée de manière relativement pacifique et irréversible. Les prochaines élections parlementaires (28 novembre 2011) et présidentielles, seront-elles vraiment libres ? La révolution aura-t-elle des résultats démocratiques ou islamistes ? Toutes ces interrogations ne doivent cependant pas faire oublier une de grande importance : le sort des minorités égyptiennes, dont la plus nombreuse est la communauté chrétienne copte.

Les coptes d’Egypte, discriminations et persécutions (1970-2011), éditions de l’Œuvre, Préface d’Antoine Sfeir, septembre 2011, 20 €.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.