Cécilia Dutter et Joël Schmidt : Et que le désir soit

Pourquoi nous avons écrit ce livre ?

Depuis longtemps, Joël Schmidt avait le projet d’écrire sur le désir. Il trouvait intéressant de confronter les points de vue masculin et féminin sous la forme d’une correspondance. Outre que nous étions amis et très complices dans la vie, nous avions tous deux abordé ce thème sous forme romanesque. Nous y avions donc réfléchi sur le plan de l’imaginaire. Nous souhaitions poursuivre notre démarche littéraire au sein d’un essai afin d’approfondir les différentes facettes du désir, dont le désir amoureux n’est qu’un aspect, et l’inscrire dans une perspective spirituelle puisque nous sommes croyants. Or, à nos yeux, le désir est à la fois l’élan qui nous a été originellement insufflé par Dieu, et une voie royale d’accès à Lui. Nous voulions mettre en lumière cette spiritualité du désir.

Cécilia Dutter

dutter schmidt En résumé…

Deux écrivains d’âge, de sexe et de parcours différents confrontent leurs vues et engagent un dialogue intime sur le thème du Désir. Ami, confident, confesseur, chacun se dévoile en toute franchise au travers d’une correspondance qui se veut conversation à laquelle le lecteur, tel un hôte privilégié, est invité. Désir de Dieu, désir de vie, désir de mort, désir d’enfant, désir charnel : les deux épistoliers expriment leurs idées, l’un rebondissant, parfois avec fougue mais jamais sans bienveillance ni humour, sur les propos de l’autre.

Extrait de la dernière lettre

« Le plaisir des sens, et le désir brut qui en est à l’origine, qui s’impose à nous, qui est inscrit en chaque individu, dessinent une flèche nous indiquant la voie pour atteindre les hautes sphères de l’existence (…) Voilà la conclusion à laquelle nous sommes parvenus : le désir charnel nous mène au spirituel, il va de la Terre vers le Ciel et imprime un sens à notre parcours dans la double acception du terme. Il désigne à l’homme la direction du meilleur afin que ce dernier trace une trajectoire ascendante, et il donne une signification à son passage ici-bas. Le désir est une grâce. Un hymne à la beauté de la vie. Il fait souffler le grand vent de l’Amour sur le monde sans jamais l’autoriser à retomber. »

Et que le désir soit, Cécilia Dutter et Joël Schmidt, Desclée de Brouwer, collection Littérature ouverte, octobre 2011, 146 p., 16 €.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.