Le premier Prix Européen de la BD chrétienne

Le vendredi 3 juin 2011, à Strasbourg, à l’occasion de l’inauguration du 4e Festival européen de la Bande dessinée, la présidente du Centre Religieux d’Information et d’Analyse defrancois la BD (CRIABD), Elise Béliard, a remis pour la première fois un Prix Européen de la BD chrétienne, à Laura Battaglia, venue spécialement de Milan pour la BD François d’Assise pour laquelle elle est co-scénariste (avec le franciscain J.-M. Colasanti) et coloriste.

Depuis le 8 septembre 1985, le Centre Religieux d’Information et d’Analyse de la BD remet des prix pour un ou plusieurs albums de BD chrétienne parus dans l’année qui précède. Ce Prix Européen est exceptionnel, d’abord parce qu’il consacre une œuvre rédigée initialement dans une autre langue que le français, ensuite parce qu’il a été réédité en français dans un superbe album cartonné de 104 pages, dans une nouvelle traduction intégrale. Ce prix a deux « parrains » : Hugo Pratt (1927-1995), ami de Dino Battaglia. L’autre parrain de ce Prix est le cardinal Gianfranco Ravasi, Président du Conseil Pontifical pour la Culture, depuis mai 2011.

L’œuvre de Dino Battaglia, né en 1923, ne se limite pas à la BD religieuse, même s’il a dessiné pour Il Messagero dei ragazzi de Padoue un Saint Antoine, un Maximilien Kolbe, un Saint Christophe et d’autres personnages chrétiens. Il meurt le 4 octobre 1983, le jour de la fête de Saint François d’Assise, héros d’une de ses plus belles BD. Dès 1990, les éditions Mosquito, près de Grenoble, reprennent chaque année en français les principaux récits de Dino Battaglia.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.