Bernard Lecomte : Le Roman des papes

Pourquoi j’ai écrit ce livre

En travaillant sur “Le Roman des papes” que m’avait commandé depuis longtemps Vladimir Fédorovski, directeur de la collection “Le roman de…” aux éditions du Rocher, j’ai découvert que personne n’avait jamais raconté la vie quotidienne des papes des temps modernes (de la Révolution française à nos jours). J’ai donc orienté mes recherches dans ce sens : qui sont-ils, d’où viennent-ils, comment sont-ils devenus papes, comment ont-ils vécu? Qui sont ces hommes peu connus, souvent hors du commun et très différents, qui ont gouverné l’Eglise depuis deux siècles ?

Bernard Lecomte

En résumé…GrCheqDej-cahierE1-BatB

Loin des portraits officiels, des encycliques, des audiences solennelles et des débats théologiques, Bernard Lecomte – un des meilleurs spécialistes du Vatican – a choisi de présenter tous ces hommes exceptionnels et mystérieux dans leur vie personnelle, charnelle, humaine, parfois surprenante.

De quel milieu sont-ils issus ? Quelle est leur formation intellectuelle et religieuse ? Comment sont-ils devenus prêtres, puis évêques et cardinaux ? Comment ont-ils été élus par le conclave ? Ont-ils souhaité devenir pape ? Comment ont-ils gouverné l’Eglise ? Comment ont-ils évolué, vieilli, souffert ?

Extrait

Rome, juin 1819. La place Saint-Pierre est accablée de chaleur. En ce dimanche radieux, la célèbre esplanade est noire de monde. On estime à cinquante mille personnes la foule qui se presse entre les colonnades du Bernin, sous lesquelles beaucoup recherchent un peu d’ombre, et sur les escaliers immenses menant à la basilique, dont les larges paliers sont recouverts de tapis incroyablement grands, comme on n’en vit jamais tisser de mémoire de pèlerin. (…)Le bourdon de Saint-Pierre retentit. Un murmure, comme un frisson, parcourt l’assistance. Tous les regards se tournent vers la façade de la basilique et pointent le balcon de la loggia centrale. La foule éclate en applaudissement quand le pape fait son entrée. Pauvres hères et bourgeois puissants, riches étrangers et paysans miséreux, enfants endimanchés et vieillards chenus, tous s’agenouillent à même le sol. Lentement, le Saint Père s’avance sur le balcon, porte les yeux au ciel et ouvre largement les bras. Par le truchement de cette foule recueillie, c’est le monde tout entier qu’il bénit maintenant « in nomine Patris, Filii et Spiritus sancti » avant de disparaître par le fond de la loggia.

Le Roman des papes, Bernard Lecomte, Editions du Rocher, avril 2011, 256 pages, 20,90 €.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.