Une semaine après… Genèse au Japon

la vague

Ayumi Hanada vit à Yokohama : “Il y avait un homme à la télévision, qui a dit, “Si j’ai encore la vie… je peux construire la maison encore une fois…” Son mot m’a fait pleurer”, témoigne-t-elle. Une semaine après le tremblement de terre, elle a écrit ce texte, d’après la Genèse.

le premier jour… Tsunami… un ennemi visible…

le deuxième jour… radiation… un ennemi invisible…

le troisième… le froid… la neige…

le quatrième… manque de nourriture et d’eau…

le cinquième… désespoir et tristesse…

le sixième… beaucoup d’étrangers sont partis de ce pays dans la folie…

le septième… un grand silence…

comme ça… le Dieu a cassé un petit coin du monde…

Mais… nous vivons quand même… pour reconstruire ce pays où nous adorons depuis longtemps…

Parce qu’il a dépouillé tout, sauf un rayon de lumière.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.