Hommage à Andrée Chédid

andree chedid

o

« L’amour est toute la vie,

il est vain de prétendre

qu’il y a d’autres écritures »

o

Andrée Chédid, décédée le 6 février 2011 à l’âge de 90 ans. La romancière et poète a reçu le Prix des Ecrivains croyants en 1994 pour “La femme de Job” (Maren Sell/Calman Levy, 1993).

Extrait de La femme de Job :

“- Danse pour moi, Job…

Il fit quelques pas avant de composer de lentes et tranquilles figures au pied de sa couche.

Derrière une brume de plus en plus épaisse, elle distinguait des parcelles de ce corps en mouvement : un avant-bras, une main, une épaule, un profil. Des fragments de ce corps aimé…

Elle sombrait. Doucement. Consentante. Aucun sursaut ne vint interrompre ce périple.

– Tu es terrible comme les bataillons ! … entendit-elle de nouveau dans l’extrême connivence, la longue complicité.

– Toi que mon coeur aime, entendit-elle encore.

Et tout fut accompli.”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.