“Déclencher l’amour du monde”

“On commencera à ruminer le livre du monde, si tu te sens. Rien qu’à le ruminer. J’aimerais que ce livre, en plus d’un conte, soit aussi une espèce de manifeste assez grave, en faveur d’un vigoureux “retour à la terre”, pas la paysanne pas pour encourager la culture des navets, mais pour déclencher l’amour de la parcourir en profondeur, pour déclencher l’amour du monde, et dire combien elle est précieuse, la terre. Un tas de choses quoi, un tas d’idées qu’on remuera en se baladant.”
Lettre de Thierry Vernet à Nicolas Bouvier
extrait de Correspondance des routes croisées
(Editions Zoé, novembre 2010)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.