Des prix, des livres, des écrivains

Plus de deux milles prix littéraires en France chaque année… et encore plus de prétendants. Un livre distingué a-t-il plus de chance de rencontrer les lecteurs? Quelles sont les qualités d’un livre primé? Y a-t-il une écriture qui conduit à la reconnaissance, voire la consécration? Il existe, dans de multiples domaines, des prix littéraires. L’association des Ecrivains croyants décerne un prix depuis plus de trente ans. Quel est l’impact de telles distinctions, pour le rayonnement du livre, mais aussi pour le travail de l’écrivain ?

Rencontre débat à Paris le lundi 20 septembre 2010

Chaque année, plusieurs membres de l’association sont remarqués et primés. Trois d’entre eux, couronnés en 2010, ont accepté de partager cette expérience au cours d’une soirée organisée en partenariat avec les Ecrivains croyants et le Syndicat des libraires de littérature religieuse (SLLR).

Participeront au débat animé par Christophe Henning, président des Ecrivains croyants :

– Pierre-Yves Camiade, président du SLLR

– Frédéric Brun, prix des Ecrivains croyants pour Une prière pour Nacha (Stock)

– Claire Daudin, Grand Prix catholique de littérature pour Le sourire (Cerf)

– Alain Vircondelet, Prix Mediterranée essai pour Albert Camus, fils d’Alger (Fayard)

La rencontre « 2010 : des prix, des livres et des écrivains » aura lieu le lundi 20 septembre 2010 à 19 heures, à l’Espace Bernanos, 4, rue du Havre, Paris 9°, métro Saint-Lazare.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.