Le Prix 2010 décerné à Frédéric Brun et Catherine Chalier

Le Prix des Ecrivains croyants 2010 est décerné à Frédéric Brun pour Une prière pour Nacha (Stock), catégorie littérature, et Catherine Chalier pour La nuit, le jour (Seuil), catégorie essai.

Ce trentième Prix des Ecrivains croyants sera remis dans les salons de l’Hôtel de ville de Paris le mercredi 14 avril. Le prix récompense chaque année « des ouvrages d’inspiration juive, chrétienne ou musulmane, susceptibles d’éveiller chez l’homme d’aujourd’hui, dans un esprit d’ouverture et de dialogue, le sens du mystère et de la transcendance. »

Délibérations

A l’issue de la seconde sélection, restaient en lice trois ouvrages dans chaque catégorie. En littérature,  Frédéric Brun a obtenu sept voix, contre deux pour Yasmina Kadra (L’Olympe des infortunes, Julliard) et une voix à Colette Nys-Mazure (Courir sous l’averse, Desclée de Brouwer) au deuxième tour.

En catégorie essai, parmi la dizaine d’ouvrages sélectionnés, au moment du vote final, Catherine Chalier l’a emporté avec six voix, contre cinq voix à Christine Jordis (L’aventure du désert, Gallimard) au troisième tour.

Faisaient partie de la première sélection, pour la catégorie littérature, Libar M. Fofana (Le diable dévôt, Gallimard), Francine de Martinoir (L’aimé de juillet, Jacqueline Chambon), Alain le Ninèze (La controverse de Bethléem, Actes sud) et Yves Viollier (Aide-toi et le ciel…, Robert Laffont) ; en catégorie essai, Henry Bauchau (Les années difficiles, Actes sud), Didier Decoin (Dictionnaire amoureux de la Bible, Plon), Noëlle Herrenschmidt, (Corps et âmes, itinéraires spirituels, La Martinière) et Jacqueline Kelen (Les amitiés célestes, Albin Michel).

L’association

Aujourd’hui présidée par Christophe Henning, l’Association des Ecrivains croyants d’expression française a été fondée à la fin des années 1970 par Olivier Clément, Bernard Clavel, René Berthier, Claude Vigée, André Chouraqui. Elle a pour but de « regrouper les écrivains croyants, être un lieu de rencontres et d’échanges, et assurer une diffusion plus large des livres d’inspiration religieuse ou de portée spirituelle. » Conférences, débats, résidences d’écrivains, partenariats permettent de remplir ces objectifs, tout comme le prix des Ecrivains croyants dont c’est, en 2010, la 30e édition. Ce prix a couronné, les années précédentes, des écrivains tels qu’Emmanuel Levinas, Sylvie Germain, André Chédid, Christian Bobin, Éliette Abécassis, Michel del Castillo, etc.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.