Claude-Henri Rocquet : la folle sagesse de François d’Assise

Claude-Henri Rocquet, membre de l’association des Ecrivains croyants, a évoqué son chemin avec François d’Assise, lors d’un entretien accordé à Falk Van Gaver, pour la revue Contrelittérature. Claude-Henri Roquet est auteur de Saint François parle aux oiseaux (Editions Franciscaines, 2005) et François et l’itinéraire (Editions Franciscaines, 2008). Entretien consultable sur le site Contrelittérature. Extrait.

“Si l’on me demande : « Pour vous, qui est François d’Assise ? », je réponds que c’est un saint et qu’un saint, pour moi,  est à la fois proche, parce qu’il est homme, et à une infinie distance, parce qu’il est saint, – et que je ne le suis pas. Oui, c’est un rapport de proximité et de distance : un saint est tout proche de nous, et il est horizon, là où la terre et le ciel, infiniment, se rejoignent. Mais saint François ? Les mots qui me viennent : enfance, feu, amour. Non seulement l’amour des hommes, de Dieu, des amis et des ennemis, mais de toutes les créatures et de la création ; en cela, en cet amour du prochain et du cosmos : incomparable, unique dans toute l’histoire humaine et à travers toutes les traditions, il me semble ; et cependant commun à tout ce qu’elles ont de plus haut et de plus admirable ; comme s’il était « tout à tous ». « Autre Christ », certainement, et « frère universel ». Catholiques et orthodoxes, soufis, hassidim, moines bouddhistes… Il n’est l’ennemi de personne, et qui  pourrait le rejeter, le haïr ? Chacun reconnaît en lui le meilleur de soi-même. Il est riche de sens qu’Assise fût choisi pour que s’y rencontrent  toutes les voies spirituelles.”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.