Jean-Michel Touche : L’oracle de Babylone

Pourquoi j’ai écrit ce roman

« Après avoir consacré beaucoup de temps à l’évangélisation (aumôneries catholiques et cours Alpha), j’ai voulu proposer aux jeunes une découverte dynamique et vivante de la Bible. Je me suis donc lancé dans l’écriture de la saga des Messagers de l’Alliance, afin de faire pénétrer les lecteurs (les jeunes mais aussi les adultes ) dans la Bible… en quelque sorte « en 3 D », tout en restant extrêmement fidèle aux Ecritures. L’oracle de Babylone est le quatrième tome de cette saga. »

loracledebabyloneEn résumé…

Nicolas, Caroline, sa sœur, et Frédéric, son meilleur copain, brusquement plongés dans le passé, se trouvent impliqués dans les grands événements de la Bible. Au cours des tomes précédents, ils ont participé aux plus grandes étapes de l’histoire du peuple hébreu, jusqu’à la scission du royaume et la prise de Samarie par les Assyriens. Les trois collégiens comprennent qu’ils ont une mission à remplir. Mais quel en est le sens ? À l’aide d’un carnet secret et de Nataël, un mystérieux personnage, ils tentent de le découvrir.

Dans ce quatrième volume, ils verront les Chaldéens prendre Jérusalem et détruire le Temple. Emmenés en exil à Babylone, ils y deviendront des acteurs majeurs de la vie des Juifs. Avec le « petit reste », ils reviendront à Jérusalem et participeront activement à la reconstruction du Temple et des remparts de la ville. Mais que peut bien signifier la phrase énigmatique qu’ils vont découvrir grâce à un rouleau en lapis-lazuli ?

Après une carrière dans le monde du pétrole et de nombreuses années vécues au sud de la Péninsule Arabe et en Afrique, Jean-Michel Touche s’est consacré à l’écriture et a publié une douzaine d’ouvrages, contes et romans.

Extrait :

« Le soir même, le scribe dut parler de nous à l’eunuque, car Ashpenaz nous fit appeler et nous félicita. « Dès demain, nous annonça-t-il, je vous présente à Nabuchodonosor. Sachez que c’est un très grand privilège. Par contre, faites attention à ne jamais le décevoir. Tous ceux qui perdent les faveurs du roi auraient préféré ne jamais retenir son attention. » Cette dernière remarque n’était pas faite pour nous rassurer ! Quel diable d’homme était donc Nabuchodonosor, pour inspirer pareille crainte autour de lui »

L’Oracle de Babylone, Jean-Michel Touche, Mame-Edifa, saga « Les Messagers de l’Alliance », mars 2009, 233 p., 12,50 €.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.