Nuit de la Poésie d’Écritures & Spiritualités : Photos de l’événement

Cliquez sur les images pour agrandissement

Notre nuit de la Poésie a été un bel événement. Découvrez-le en images.

A voir le 12 Janvier : Emission de Sagesses Bouddhistes sur France 2

L’approche bouddhiste face au végétarisme, véganisme et antispécisme

Invité : Lama Jigmé Thrinlé Gyatso

Dans les traditions bouddhistes le végétarisme n’est pas imposé mais conseillé et chacun et chacune peut l’adapter selon ses propres besoins et son mode de vie. Sagesses Bouddhistes décryptera ce 12 janvier avec son invité, lama Jigmé Thrinlé Gyatso, comment l’appréhender sous différentes formes.

Assemblée générale d’Écritures & Spiritualités, suivie d’une rencontre littéraire.

La future assemblée générale d’E&S se tiendra  le 27 janvier 2020 à 18 h à l’espace Poveda, 4 rue Léopold Robert, 75014 Paris.  Elle sera suivie à 20h par une rencontre avec  le rabbin Pauline Bebe et frère Alberto Ambrosio : L’ALTÉRITE SPIRITUELLE

Téléchargez ci-dessous la convocation (ordre du jour, infos pratiques, pouvoir, cotisation 2020 )

Cliquez sur image pour l’agrandir

Réservation souhaitée : colson.bernadette@orange.fr

La nuit de la poésie d’Écritures & Spiritualités

Samedi 18 Janvier à 19h – Espace Poveda 75014 Paris

Entrée libre – Réservation souhaitée

Écritures & Spiritualité est heureux de vous convier à cet événement. Venez nombreux !

Cliquer sur l’image pour l’agrandir

Quelques échos du salon du livre E&S 2019

Ce dimanche fut une fête pour tous, lecteurs, auteurs, visiteurs, adolescents, scouts, parents, animateurs. Le lectorat était attentif et sensible à cette expérience unique de Lire ensemble  et à l’ouverture à ce qui nous dépasse.

Les auteurs ont aimé : 

 « « …Nous avons eu le bonheur de beaucoup d’échanges très féconds entre auteurs, bien sûr, mais aussi avec un lectorat attentif et bienveillant. 

Rarement la nef des Bernardins aura autant aimablement résonné et bruissé dans l’amitié partagée… 

« « …un  moment de partage, d’échanges d’informations . Une belle illustration du vivre ensemble. De belles rencontres.  Merci à tous.  Un message fort qui vient au bon moment…

…un beau moment d’œcuménisme qui facilite le vivre ensemble et ouvre la porte à ce qui nous dépasse… »

Vivre l’équilibre entre le commun et le singulier

Samuel Gzybowski,  co-fondateur du mouvement Co-exister a à sa manière appelé les générations nouvelles à « ne pas choisir » :  

« S’il devait y avoir une adresse à vous faire, une question, un vœu de ma génération : aidez-nous à ne jamais choisir, c’est-à-dire à ne jamais exclure, entre l’unité et la diversité, entre l’identité et l’altérité, entre la ressemblance et la différence, entre les racines et les branches. Aidez-nous à toujours choisir les deux pour ne pas être dans une injonction plutôt qu’une autre, à être capable de vivre cet équilibre entre le commun et le singulier. »

1er décembre 2019 : Salon du livre organisé par “Ecritures et Spiritualités”, association d’écrivains inspirés par le souffle de la dimension spirituelle. Cette année, le salon est placé sous le signe du chant de la terre pour une rencontre fructueuse entre écologie et spiritualité. Collège des Bernardins, Paris (75), France.

Eric de Rus – Anthropologie phénoménologique et théorie de l’éducation dans l’œuvre de Edith Stein

Le mot de l’auteur :

À partir d’une analyse de la personne, où l’intériorité de l’âme tient une place essentielle, nous cherchons à rendre compte de l’éducation comme « façonnement de l’être humain dans sa complétude pour qu’il devienne ce qu’il doit être », c’est-à-dire « un homme véritable » et « authentiquement lui-même ».

La théorie steinienne de l’éducation apparaît comme une doctrine compréhensive de l’être humain et du sens de son existence qui porte le sceau de l’orientation métaphysique de sa recherche philosophique.

Extrait :

Une œuvre, en tant que produit matériel rempli d’esprit, est la manifestation temporelle d’un cosmos de valeurs. Comprendre une œuvre c’est participer intérieurement au cosmos de valeurs qui en constitue le noyau vivant et le sens spirituel. C’est à ce sens que s’ordonnent les éléments matériels de l’œuvre. Édith Stein indique que ces éléments matériels et leur mise en forme sont au service d’une réalisation spirituelle qui consiste dans la réception de la vie intime de l’œuvre dans une âme où elle devient opérante. Car une œuvre « demande à acquérir de la vie dans une âme ».  L’interprétation d’une œuvre est une manifestation particulière du sens compris, un déploiement singulier de sa richesse inépuisable. Pour Édith Stein l’interprète est un serviteur de la vie intime de l’œuvre, sa mission est de prêter voix à la plénitude inépuisable de sens dont l’œuvre est comme la vibration.

Éditions du Cerf, 2019

Éric de Rus est marié, agrégé et docteur en philosophie, auteur de publications sur la pensée d’Édith Stein, la démarche artistique et la quête spirituelle, ainsi que de recueils de poèmes.