Michel Barlow – 12 âneries, Histoires d’ânes de la Bible

Pourquoi j’ai écrit ce livre :

J’ai une immense sympathie pour un personnage biblique trop oublié : l’ânesse de Balaam qui donne une belle leçon de prophétisme à son maître qui s’est laissé plus ou moins acheter par les ennemis d’Israël. La bête se révolte, refuse d’avancer ; son maître furieux lui donne des coups de bâton, et, saisie par l’émotion, l’ânesse se met à parler et le ramène à sa vraie vocation ! A toutes les pages de la Bible ou presque, un âne paisible d’arrête de brouter pour adresser au lecteur de grands signes amicaux avec ses immenses oreilles : une invitation à broder le fil de son histoire avec tendresse et humour. Mes « âneries » sont de vivantes paraboles de l’amour de Dieu pour toutes ses créatures, et surtout pour les plus affairées et les plus inquiètes : les femmes, les hommes et les enfants humains !

Extrait :

(L’âne de deux jeunes garçons a dû être vendu dans la faillite de la ferme.)
« Le soir même, je me retrouvai attaché à la noria d’un puits : condamné à perpétuité à tourner en rond jusqu’à mon dernier souffle pour actionner un chapelet de godets qui venaient irriguer un jardin d’oasis tout proche. […] Mais, tandis que mon corps seul tourne, tourne comme une machine aveugle, mon esprit s’envole vers mes deux chéris. Je ne les ai jamais revus, bien sûr ; mais avec les yeux du cœur, je les vois sans cesse. […] «Mes chéris ! N’ayez peur de rien, désormais : je serai toujours avec vous. Je vous consolerai de vos chagrins d’amour de jeunes gens ; je vous consolerai de votre désespoir d’orphelins, lorsque votre mère vous quittera et que vous demeurerez pétrifiés devant la tombe fraîchement recouverte. Alors, au milieu de vos larmes, un souffle de vent chaud tiédira votre nuque. Et sans doute le reconnaîtrez-vous : il ressemblera tant à la caresse que je soufflais sur vos larmes d’enfants. Alors, j’en suis sûr, sans comprendre pourquoi, vous vous sentirez rassérénés. Je vous le promets, mes deux chéris, jusqu’à la dernière seconde de ma chienne de vie, je serai avec vous, bien installé au plus doux de votre cœur. Après tout, entre un ange et moi, il n’y a que l’épaisseur d’un G ! » (extrait de Douze âneries, histoires d’ânes de la Bible : « L’âne et les deux orphelins » (d’après Job 24, 3)

Éditions Passiflores, Décembre 2017, llustrations de Sylvie Lucel 

Michel Barlow est Universitaire retraité (Lettres et Sciences de l’éducation) et théologien protestant. De nombreux ouvrages à thèmes religieux, ces dernières années, essais ou fictions.

Site de mes livres autoédités : barlow.e-monsite.com