Marie-Edith Laval, Comme une feuille de thé à Shikoku – Sur les chemins sacrés du Japon

Pourquoi j’ai écrit ce livre

« Comme une feuille de thé, j’ai progressivement infusé sur ce chemin du bout du monde. Je me suis immergée dans la réalité de cette terre bordée d’eau et m’en suis laissé imprégner. L’heure est venue de remonter à la surface pour exhaler la subtilité des saveurs de cette expérience singulière et en déguster les arômes. »

De mon périple au Japon sur le chemin sacré de Shikoku est née l’envie de faire partager le monde que j’ai découvert et la quintessence de tout ce que ce chemin sacré m’a enseigné, ce précieux trousseau de clés que j’ai glanées au fil de mes pas vers la saveur d’être et le goût du quotidien.
Accueillir comme merveille le très familier, toutes ces choses infimes dont nous ne nous étonnons plus, trop occupés que nous sommes à nous dépêcher de vivre, trop ensommeillés par une routine lancinante ou trop encombrés par les filtres de notre mental.
Percevoir le parfum de poésie qui s’évade à l’infini dans le creuset de l’ordinaire.
Se réjouir de participer au miracle de la Vie à l’œuvre, s’émerveiller !
Aborder chaque lever du jour comme une nouvelle aventure, champ de tous les possibles, résonance infinie du mystère qui nous habite et nous fonde.
 
 Comme une feuille de the a Shikoku - BAT 1e Couv
Résumé
En 2013, je me suis lancée avec enthousiasme dans une aventure hors du commun. J’ai mis mes pas dans ceux de Kûkai, fondateur du bouddhisme Shingon, sur le légendaire chemin sacré du Japon : le pèlerinage de Shikoku, surnommé le « Compostelle japonais ». Sur ce trajet circulaire de 1200 kilomètres, divisé en quatre provinces (Éveil, Ascèse, Illumination, Nirvana), j’ai vécu des moments intenses de découvertes parfois cocasses, de rencontres lumineuses, d’émotions, d’émerveillements et d’épreuves aussi.
C’est cette pérégrination tant géographique qu’intérieure, intime et spirituelle que j’ai la joie de vous faire partager au fil des pages. Un tour de l’âme en 88 temples… La petite musique singulière de mes pas sur ce chemin du bout du monde ouvre sur une partition universelle. Amoureux de la marche à pied, âmes en quête de sens et explorateurs avides d’essentiel, bienvenue sur ce chemin d’encens autour d’une île… chemin dansant avec la Vie !
 
Extrait
« Dernier passage au bureau du calligraphe. Mon carnet est désormais rempli de multiples calligraphies, riches du vécu de cet état nomade. Tracé du pinceau d’une main tantôt hardie, tantôt légère. Si vous l’ouvrez, vous verrez jaillir de ses pages une multitude de visages, d’émouvantes rencontres fraternelles, un kaléidoscope de couleurs éclatantes, des gouttes de rosée au réveil de l’aube, le chatoiement irisé du monde. Vous entendrez surgir les prières d’une humanité tournée vers le Ciel. Vous saisirez des grondements d’orage. Vous sentirez des effluves d’encens et de tatamis, des parfums d’aventure, des émotions écrites au fil des jours. Vous tutoierez un temps épaissi et densifié. Vous serez emportés par le rythme incantatoire des milliers de pas effectués. Vous goûterez sur votre peau les assauts acérés du soleil mordant d’un été de braise. Vous vous délecterez d’une profusion de saveurs. Vous percevrez des douleurs, des doutes, des émerveillements, des instants de grâce, des parcelles de joie simple qui ont émaillé l’égrènement de ces heures. Un concentré de vie s’animera soudain entre vos mains. »

 

Edition Le Passeur Éditeur, mai 2015, 19,50 €, 288 pages.