Philippe Baudassé – Le Cadeau dans tous ses états. Petite spiritualité du don

Pourquoi j’ai écrit ce livre :

A travers réflexions, poésie, mots d’enfants et humour, j’ai souhaité permettre chacun de se ré approprier la joie de donner et recevoir des cadeaux, à l’heure ou trop d’entre eux sont revendus à peine offerts !

Émouvant, inattendu, drôle, improbable, magnifique, touchant, somptueux !
A l’évocation de son nom, le cadeau nous transporte au seuil d’un monde enchanteur : surprise, douceur des relations humaines et envie de faire plaisir en surgissent pour notre plus grande joie. Il pare des tons de la fête les heures où il est offert et reçu, donnant au quotidien une saveur nouvelle qui marque l’instant. Et s’il est vrai qu’il risque de décevoir parfois, nous restons aimantés par ce geste, touchés par l’attention dont il est le signe… Nous en sommes émoustillés !

Le cadeau parle de nous et pour nous puisque nous sommes fondamentalement des êtres de don. Passerelles entre nos mondes intérieurs, nos cadeaux signent les armistices de nos agacements et hissent les couleurs de nos souhaits de partage. Ils attestent que la gratuité de nos échanges est toujours possible, quelle que soit notre culture, notre foi ou nos attentes. Ne sont-ils pas dès lors le ciment de notre humanité, la part de gratuité qui nous honore … l’héritage à laisser aux générations futures ?

Extrait :
L’ADHESIVE PRIERE

On me désire et on me cherche partout dans la maison dès que l’on a besoin de moi.
On se réjouit de m’avoir enfin trouvé, là où l’on ne savait plus.
Mais aussitôt après, on m’abandonne au fond d’un vieux tiroir
avec les bouts de ficelles et les clés sans serrure.

Invisible à l’œil distrait, je passe inaperçu.
Et pourtant sans moi, les extrêmes ne pourraient se joindre…
ni les bords tenir ensemble !
C’est par l’adhésion que je suscite que les surprises humaines
deviennent belles et réussies.

Parce que je me faufile partout avec discrétion,
je peux aplanir les bosses, réparer les déchirures
et redonner de l’harmonie
là où des mains malhabiles peinaient à éviter le chaos.

A ma place, je sais rester le serviteur d’un ordre invisible et nécessaire.
Si l’on fait appel à moi,
je sais m’attacher à ce qui est trop menu ou fragile
pour lui donner solidité et consistance.
Je sais maintenir sans être trop collant,
être utile sans accaparer l’attention,
Me faire oublier en étant toujours présent….

Tu vois Seigneur, toi et moi – le ruban adhésif – on se ressemble un peu, non ?

Le Cadeau dans tous ses états. Petite spiritualité du don.                              Editions du Cerf. Parution octobre 2017

Je partage mon temps entre une activité de coaching spirituel, des conférences, la rédaction de livres (thématique: spiritualité) et un travail auprès des plus démunis au Samu Social de Paris. Je suis aussi Président du Comité de Soutien Clic sur la Bible (CSCB) : association caritative dont le but est de favoriser la croissance de la paix entre les personnes et entre les religions. 

Plus d’infos: www.philippe-baudasse.com et https://www.facebook.com/philippebaudasse/

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *